Tag Archives: Tradizione

  • -

La Table des 300 – Première édition

Category:En plein air,Événements,Festivals,Gastronomie Tags : 

À sa première édition, Massa Lubrense met en scène une longue table pour 300 personnes avec des chefs étoilés, des restaurants bistrots et des produits d’une terre luxuriante. La Table des 300 est l’événement de l’année où vous pourrez déguster toutes les spécialités gastronomiques de Massa Lubrense.

Table des 300

Organisée par l’Associazione Ristoratori Lubrensi sous le patronage de la Commune de Massa Lubrense, La Table des 300 a pour objectif de promouvoir et de protéger les anciens villages, les traditions et les innovations culinaires du lieu. Il proposera également une charmante soirée de dégustation au cœur du pays, où déguster des délices culinaires préparés avec des ingrédients locaux et accompagnés des meilleurs vins de la région.

Où et quand

L’événement aura lieu les 19 et 20 juin 2024, date non fortuite, car il aura lieu à l’occasion du solstice d’été. Massa Lubrense se transformera en un lieu enchanté où le goût, la musique et la nature se rencontrent pour célébrer le plus long jour de l’année. De la mer à la terre, chaque excursion dans notre belle terre devient unique, de l’Area Marina Protetta di Punta Campanella jusqu’aux sommets du Monte San Costanzo.

Nous sommes heureux d’annoncer que cet événement exclusif, dédié à célébrer l’excellence de la cuisine locale, partagera les secrets de nos meilleurs chefs avec des experts de l’industrie.  Il y aura, en effet, la participation de journalistes internationaux et d’experts du monde de la gastronomie, invitatés par l’Associazione Ristoratori Lubrensi.

Comment se déroulera

L’événement concerne un double rendez-vous, en fait, a été divisé en deux soirées pour vous offrir une expérience riche et variée. Chaque soirée sera une occasion unique de ravir le palais et s’immerger dans la culture gastronomique locale.

19 juin – Soirée d’ouverture

  • Inauguration: prévue à 19h00 à Largo Vescovado (Massa Centro). Pour l’occasion la place s’animera avec l’exposition de produits typiques, cuisine traditionnelle, vins et bulles, pour une coupe du ruban ouverte au public.
  • Remise des prix: la Famille Mellino des Quattro Passi di Nerano sera récompensée pour la troisième étoile Michelin.
  • Apéritif et dégustation: les clients seront invités à déguster un apéritif où seront servis des spécialités gastronomiques, par les chefs de l’Associazione Ristoratori Lubrensi en collaboration avec les partenaires de l’événement “La Tavola dei 300”.

20 juin – Soirée du Dîner

C’est la soirée principale avec le grand dîner. La table des 300 aura lieu dans la place centrale du vieux village de Sant’Agata sui Due Golfi. Elle sera entièrement décorée avec des lumières, des fleurs et des couleurs qui rappelleront les anciennes fêtes du territoire pour faire un saut dans le passé.

  • Aperitif (à 19h30): La soirée s’ouvrira avec un apéritif de bienvenue à l’Hotel Delle Palme, avec la participation de Grand Hotel Due Golfi et du Ristorante 4 Venti. Il y aura, en outre, la présence extraordinaire des pizzaioli Enzo Coccia et Pasqualino Rossi. De plus, interviendront avec des surprises culinaires les chefs étoilés de Taverna del Capitano et Relais Blu.
  • Dîner (à 20h30): Finalement aura début le dîner “La Table des 300”, qui se déroulera le long du cours de Sant’Agata sui Due Golfi. Une table de 300 chaises sera dressée pour les invités et les clients, qui pourront goûter le Menu des Bourgs, créé par les chefs de l’Associazione Ristoratori Lubrensi. Chaque plat a été conçu pour vous faire découvrir les saveurs authentiques et les traditions culinaires de notre region.
    Pour l’occasion, la longue table sera aménagée avec des nappes de lin et de citrons, symbole du territoire.
    Aux fourneaux en première ligne: Tutt’Appost, Le Sirene, I Giardini di Vigliano, La Primavera, La Tavernetta, Antico Francischiello da Peppino, Cantuccio, The King Beef, Tramonto Rosso, Don Vito, Capuozzo, Da Francesco, Il Fienile, Pasta E.., Villa Rena, Bellavista Francischiello, Fattoria Terranova, Lo Stuzzichino, La Torre, Salvatore e Mafalda, Relais Blu, La Macina, Maria Grazia, Conca del Sogno, Il Vespro, El Gringo Pub, Bistrot 66, Funiculì Funiculà.
    Le dessert sera à la charge de Roxy Bar et de la Pasticceria Fiorentino.
  • Après le dîner: Les festivités se poursuivront dans la zone adjacente à l’église de Sant’Agata. Musique, toasts et sorbets rafraîchissants égayeront la soirée, créant une atmosphère unique et immersive.
  • Finale surprise et salutations. La famille Iaccarino fera ses adieux finaux en dégustant une spécialité de la maison, dediée aux citrons de Massa Lubrense. L’événement se terminera ensuite par un moment de solidarité. L’Associazione Ristoratori Lubrensi fera un don de deux mille euros en faveur du projet “Sala multimediale per video consulti con altre strutture ospedaliere” destiné au Centro Ustioni Pediatrico Regionale del Santobono.

Comment participer

Les places sont limitées! Pour participer au dîner de La Table des 300, il est necessaire acheter le billet en vous adressant, par téléphone ou par e-mail,  à l’un des associés suivants:

  • Ristorante Antico Francischiello
  • Ristorante La Torre One Fire
  • Lo Stuzzichino
  • Il Cantuccio
  • Hotel Bellavista Francischiello
  • La Tavernetta
  • Tutt’Appost – Enoteca Winebar

Pour de plus amples informations, consulter le site:

https://www.latavoladei300.com/comepartecipare/

La Table des 300 est le point où tradition et innovation se rencontrent, en les proposant d’un point de vue nouveau et original. C’est l’occasion de vivre un voyage sensoriel inoubliable à la découverte des saveurs et des parfums de notre terre. Et pour ceux qui aiment la convivialité, est aussi une occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des liens. Ne manquez pas!


  • -

Pâques à Massa Lubrense

Category:Festivals,Gastronomie,Non classifié(e),Voyage,Voyage Tags : 

Écrit par Eleonora Aiello, traduit par Francesca Amatruda

Parmi les traditions religieuses du territoire de Massa Lubrense, il y en a certainement certaines qui le rendent unique. C’est exactement le cas des traditions de la période de Pâques. Dans cet article, on analysera les habitudes et les traditions qui représentent de plus ce territoire pendant la Semaine Sante.

Le Carême

Le Carême représente, pour les catholiques, une période de repentance et de jeûne en vue de Pâques. Dans le mythe romain, cette phase d’abstinence se déroule à partir du Mercredi des Cendres jusqu’au coucher du soleil du Jeudi Saint.

Pâques: poupée de Carême
“Quarantana”, la poupée de Carême

En beaucoup de villages italiens il y a une ancienne coutume d’installer “la vecchia” (la vieille femme), une petite marionnette noire qui, dans l’imaginaire populaire, représente la “Quarantana”, une vieille femme petite, maigre et décharnée. Cette poupée porte une longue jupe, un foulard sur sa tête, une quenouille et una “sarda” (c’est-à-dire un balai): on l’accroche à l’extérieur des maisons. Elle a, sous sa jupe, un oignon ou une pomme de terre, enfoncée avec sept plumes de poulet qui servent de calendrier rituel. Chaque dimanche on n’en enlève une, tandis qu’on enlève la dernière à midi du Samedi Saint.

Le Dimanche des Rameaux

Le premier événement dont à rappeler est le Dimanche des Rameaux. Pendant ce jour, on évoque l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, à dos d’âne et acclamé par la foule, qui le saluait en agitant des rameaux de palmier.

Contrairement à Jérusalem, dans le territoire de Massa Lubremse les palmiers sont souvent remplacés par des rameaux d’olivier, décorés et embellis avec soin par chaque fidèle. Selon la tradition, on orne ces rameaux avec de petits fromages locaux appelés “caciocavalli”, de petits saucissons et des dragées colorées.

On utilise aussi des rameaux de palmiers aux feuilles tressées. Le travail de tressage est à faire pendant les jours avant la bénédiction, car les feuilles se sèchent rapidement, deviennent plus subtiles et peuvent se trouer facilement. Avant de procéder au tressage, chaque feuille doit être lavée, c’est-à-dire libérée de la partie ligneuse qui la recouvre, et on doit aussi éliminer les feuilles trop poignantes.

Dimanche des rameaux
Palmier embelli avec des “caciocavalli” et des fleurs colorées en papier de soie.

Le lavement des pieds

Mais les rituels religieux qui marquent ce territoire sont, certainement, ceux du Jeudi et du Vendredi Saints. Le premier renvoie à l’institution de l’Eucharistie pendant le Repas du Seigneur, où  Jésus lava les pieds aux Douze Apôtres. Pour garder à l’esprit cet événement on reproduit la cérémonie du “Lavement des pieds”, qui a lieu pendant la célébration de la Messe en Coena Domini, où le prêtre lave les pieds de douze personnes représentants des douze apôtres. En outre, à partir du soir du Jeudi Saint, les cloches de l’église restent “liées”, c’est-à-dire qu’elles ne sonnent pas.

Les processions

Au cours de la Semaine Sante, des cortèges de personnes à capuche parcourent en procession les rues de la ville, représentant de façon symbolique la Passion du Christ et sa mort. On les distingue par la couleur des vêtements, les horaires de sortie et les chorales qui les accompagnent. Deux processions ont lieu à Massa Lubrense: l’une part de Torca, l’autre de Massa Centro.

Les itinéraires des processions sont disponibles sur le site processioni.com. De même, les processions ont lieu dans les communes de Sorrento, Sant’Agnello, Piano et Meta.

Procession noire du Vendredi Saint.

Pâques et le Lundi de Pâques

Le Dimanche de Pâques est annoncé par le son sacré et solennel des cloches qui, enfin, peuvent être libérées pour carillonner et célébrer la joie de la Résurrection.

Le lundi suivant est appelé le Lundi de l’Ange ou le Lundi de Pâques. Tout en étant un jour souvent caractérisé par une mauvaise météo, beaucoup de familles et groupes d’amis le choisissent pour organiser un petit pique-nique en compagnie, dans la nature.


  • -

Tourisme religieux à Massa Lubrense

Category:Lieux,Non classifié(e),Voyage Tags : 
Interview à Romina Amitrano

Qu’est-ce que le tourisme religieux?

Le tourisme religieux relève du tourisme culturel et c’est une forme de tourisme qui concerne des lieux célèbres du point de vue religieux et culturel.

Culturel aussi, parce que la plupart des monuments religieux en Italie ont de merveilleuses œuvres d’art.

Quelle est la différence entre le tourisme religieux et le pèlerinage?

Le pèlerinage diffère du tourisme religieux parce que sa principale motivation est la foi; on part pour une recherche spirituelle, une sorte de méditation, de pénitence ou de vœu.

Le pèlerinage médiéval est la première forme de tourisme et comprenait de longs chemins, comme par exemple le Chemin de Saint-Jacques ou la Via Francigena qui conduit de la France à Rome. Long ces routes, les organismes religieux donnaient la possibilité aux pèlerins de se reposer à l’intérieur des monastères ou couvents, à condition que ces derniers soient reconnaissables. Celui qui faisait le chemin de Saint-Jacques portait un collier avec une coquille de pétoncle qui servait de cuillère, un bâton et un chapeau large qui le protégeait de la pluie et du soleil.

Le pèlerinage est quelque chose qui part de la foi, de la méditation et ne regarde pas la beauté du lieu, contrairement au tourisme religieux.

Tourisme religieux

Quelles sont les principales attractions touristiques religieuses à Massa Lubrense?

À Massa Lubrense, avec le projet Museo Diffuso, nous avons créé des itinéraires à faire soit à pied, soit en utilisant les transports en commun ou votre propre voiture. Qui vient à Massa Lubrense et est passionné de randonnée, peut entreprendre ces itinéraires librement et en autonomie grâce à des cartes interactives.

Les points les plus importants à visiter à Massa Lubrense:

  • Ex Cattedrale Santa Maria delle Grazie: est situé au coeur de la place panoramique de Massa Centro. Construite en 1512, elle fut le siège épiscopal jusqu’en 1818, lorsque le diocèse fut incorporé à l’archidiocèse de Sorrente. La structure actuelle du bâtiment et de l’évêché annexe est du XVIIIe siècle et présente à l’intérieur un beau sol de majolique, oeuvre du maître reggiolaro napolitain Ignazio Chiaiese. L’ancienne cathédrale conserve une relique de San Cataldo, le saint patron de Massa Lubrense.
  • Santuario dedicato alla Madonna della Lobra: édifié en 1564, se dresse sur une place panoramique surplombant le pittoresque village balnéaire de Marina della Lobra. À droite de l’entrée du sanctuaire se trouve le couvent des Franciscains d’Assise. Ici vous pouvez admirer le cloître caractéristique et un beau sol de majolique à l’intérieur du réfectoire. Sur l’Autel Majeur est conservée une fresque représentant l’image de la Madonna della Lobra. C’était autrefois situé à l’intérieur de l’ancienne cathédrale de Massa Lubrense qui se trouvait dans la zone appelée Fontanelle. La dévotion du peuple massue a toujours été grande envers la Madonna della Lobra. Son image, en fait, est représentée à l’intérieur du blason municipal.
  • Chiesa di Monticchio et Monastero del Santissimo Rosario: le complexe est situé dans la zone sous la place du petit village de Monticchio. Sa construction, voulue par Sœur Cristina Olivieri, remonte au 1723. À l’intérieur du couvent, vous pourrez admirer un chef-d’œuvre authentique fait de majoliques du XVIIIe siècle. Il s’agit de trois panneaux placés verticalement le long des parois du cloître et réalisés par le célèbre maître reggiolaro Ignazio Chiaiese. Du même auteur est le plancher de l’église adjacente sur lequel on peut admirer de merveilleuses représentations de fleurs et de fruits.
  • Convento di San Francesco di Paola: le complexe a été fondé par la famille Liparulo en 1582. Construit sur le site où se trouvait une ancienne chapelle dédiée aux saints Processo et Martiniano. Le sol de l’église et de la sacristie sont décorés de majoliques du XVIIIe siècle. Le clocher est formé par une ancienne tour de défense englobée à l’intérieur de la structure.
  • Monastero di San Paolo: sa construction remonte au 1679. Actuellement les Sœurs bénédictines de Saint Paul y sont hébergées. Magnifique est la vue que vous pouvez profiter de la forêt de pins en face du bâtiment et du belvédère du monastère.
  • Cappella di San Sebastiano: est située dans le petit hameau de Pastena. Se trouve à proximité d’un riche cours d’eau qui prend son origine de la colline voisine du Désert. Elle fut construite au XVe siècle à l’occasion d’une épidémie de peste et restauré en 1656 à la suite d’une autre épidémie de peste.
  • Cappella di Santa Maria a Tentarano: est une petite chapelle située le long de la colline du Désert qui descend lentement vers la fraction d’Acquara. La construction remonte au XVe siècle, par la famille Aprea, et l’origine du terme “Tentarano” est encore inconnue aujourd’hui. La chapelle en pierre avec la coupole voûtée présente sur le petit autel une très belle fresque représentant la Vierge allaitante.
  • Cappella di San Costanzo: fondée dans la seconde moitié du 1500, elle se dresse au sommet panoramique du mont du même nom. Vous pouvez rejoindre la petite église à pied ou en voiture de la fraction de Termini et il est possible d’en visiter l’intérieur à l’occasion des célébrations religieuses dédiées au Saint. En particulier, le 14 mai et au mois de juillet, lors des processions traditionnelles. Dans ces occasions, les fidèles conduisent la statue de Saint Constance de l’église paroissiale de Termini à la chapelle blanche sur la montagne.

Quelle est la période la plus appropriée pour le tourisme religieux sur notre territoire?

Le tourisme religieux est un type de tourisme qui à Massa Lubrense peut être vécu pendant toute l’année. La période du printemps à l’automne est la plus indiquée pour ceux qui aiment associer l’aspect spirituel aux traditions locales, souvent étroitement liées aux cultes religieux. Un exemple est la fête qui se tient à Marina del Cantone le 13 juin, journée dédiée à Sant’Antonio. Les fidèles portent la statue du Saint en procession par mer et à la fin il y a une belle fête sur la plage avec de la musique et dégustation de produits de la tradition gastronomique locale.


Romina Amitrano

Professeur et guide de randonnée. Avec la Pro Loco Massa Lubrense, elle réalise des projets scolaires dans les écoles du territoire.



  • -

La liqueur de myrte : entre histoire et production

Category:Gastronomie,Lieux,Pro Loco Tags : 

La liqueur de myrte est un digestif obtenu par macération de baies mûres de myrte. Il est populaire dans diverses régions d’Italie, étant la plante du myrte (Myrtus communis) typique du maquis méditerranéen.

À Massa Lubrense, la plante est répandue le long des versants les plus exposés au soleil, où elle se développe du niveau de la mer jusqu’à une altitude de 500 mètres. Vous pouvez en trouver, par exemple, sur les côtés du chemin qui mène à la Baie de Ieranto ou le long du Sentier des Sirenus.

La liqueur de myrte est une tradition enracinée à Massa Lubrense et est produite à la fois de manière artisanale dans les maisons locales et dans les distilleries spécialisées du territoire. Cette liqueur est appréciée non seulement pour sa saveur unique, mais aussi pour son lien historique avec la culture et la tradition de la région.

La production maison implique souvent des recettes transmises de génération en génération, tandis que les distilleries commerciales le préparent à plus grande échelle, contribuant à diffuser son goût caractéristique dans tout le territoire.

La plante de myrte

La plante de myrte, scientifiquement appelée Myrtus communis, appartient à la famille des myrtacées et a des feuilles d’un vert intense qui dégagent des odeurs agréables. C’est un arbuste à feuilles persistantes typique du maquis méditerranéen, qui préfère un climat doux. Mais il peut également résister aux gelées, s’il est protégé et protégé des intempéries.

Les fleurs, simples et de couleur blanche sont solitaires et élégantes. Selon la phénologie, la plante de myrte fleurit entre les mois de mai et juin et fructifie vers octobre et novembre pour la récolte de ses baies.

liquore di mirto
Fleurs de myrte

Origines de la liqueur de myrte

Les origines de cette liqueur sont très anciennes et enveloppées de mystère. Des traces de plantes de myrte apparaissent déjà dans des documents anciens écrits d’Egyptiens et d’Arabes. On dit que les anciens Égyptiens décoraient leurs villes avec des branches de myrte pendant les fêtes, attribuant à la plante un pouvoir divin capable d’éloigner les mauvais esprits, les catastrophes et les maladies.

De plus, le myrte était aussi la plante sacrée d’Aphrodite. Dans le mythe, la plante protégeait les vertus d’Aphrodite du regard malicieux des satyres. Par conséquent, elle est considérée comme une plante qui représente l’amour, la fertilité et l’éros et était utilisée, justement, comme remède aphrodisiaque ou pour orner les banquets nuptiaux.

La récolte

La période de récolte du myrte commence au mois de novembre, lorsque les baies arrivent à maturité, et se prolonge jusqu’au mois de janvier. Cependant, selon les artisans producteurs de myrte, le meilleur moment pour la récolte est le mois de décembre, lorsque les baies ne sont pas trop crues ni même trop cuites. Le secret pour comprendre si les baies peuvent être récoltées, nous est révélé par la présence de la pruine. Une substance produite par les fruits eux-mêmes sur leur surface qui rend la baie de myrte d’une couleur bleu-opaque et qui donne au fruit un goût intense et fort.

La cueillette des baies de myrte se fait presque exclusivement à la main. Bien que ce type de récolte affecte la vitesse, il est préférable pour son impact minimal sur la plante et sa capacité à préserver intactes toutes les caractéristiques des baies.

Les baies fraîches, une fois récoltées, doivent être immédiatement transformées en liqueur de myrte.

Baies de myrte fraîchement cueillies

Recette

La préparation de la liqueur de myrte est longue mais simple en même temps.

Ingrédients (pour 2 litres) :

  • 1 l eau
  • 500 g baies de myrte
  • 500 g sucre cristallisé
  • 1 l alcool pur (90°)

Préparation :

Prenez les baies de myrte, lavez-les sous un jet d’eau courante et placez-les dans une passoire pour éliminer les impuretés. Laisser éventuellement quelques feuilles dans un nombre limité.

Une fois lavées, laisser faner pendant 2 à 3 jours sur des torchons propres. À ce stade, placez les baies de myrte avec l’alcool dans un pot hermétique, essentiel pour garder les arômes et les parfums intacts. Placez le récipient dans un endroit sombre et frais pendant environ 40 à 50 jours.

Après le temps de repos, égoutter les baies. En utilisant un torchon propre, presser doucement les baies pour en extraire le jus.

Pendant ce temps, faire bouillir l’eau sur le feu et quand il a presque atteint la température d’ébullition commencer à dissoudre le sucre lentement. Une fois le sirop composé d’eau et de sucre refroidi complètement, ajoutez l’alcool aromatisé avec les baies de myrte et mélangez la liqueur obtenue avec une cuillère en bois. À l’aide d’une passoire, filtrer la liqueur, puis, avec un entonnoir, la transférer dans des bouteilles en verre.

Avant de déguster la liqueur de myrte, vous devez la laisser reposer dans un endroit frais pendant au moins un mois. Après cela, il ne reste plus qu’à siroter à température ambiante l’excellent digestif à l’arôme typiquement méditerranéen.


  • -

Les desserts typiques de Capri

Category:Culture,Gastronomie,Lieux Tags : 

Le gâteau de Capri

L’île de Capri, connue pour la merveilleuse côte, les rochers et de multiples attractions comme la Grotte Bleue, se caractérise comme terre du gâteau de Capri. Il y a une histoire qui raconte que ce gâteau est né de l’erreur d’un pâtissier. Il a oublié de mettre de la farine dans la pâte : le résultat a été si surprenant qu’il a continué à le préparer uniquement avec des amandes, du sucre, du beurre et des œufs, sans farine et sans levure. Il s’agit donc d’un dessert doux et parfumé, parfait pour les intolérants au gluten et au lactose.

Il en existe plusieurs versions : classique au chocolat amer, au citron, aux amandes et au limoncello ou à la pistache et au chocolat blanc, entre autres. Elle peut être dégustée à température ambiante ou tiède et peut être accompagnée de crème fouettée, de glace ou de fruits de saison.

La crème glacée

En plus de la caprese, la glace est un autre symbole de l’île.

Dans différents bars ou pâtisseries, vous pouvez trouver d’excellents, fabriqués avec des ingrédients frais et de première qualité. Même la gaufre croustillante est artisanale et est souvent servi encore chaud en forme de cône ou de coupe.

Il gelato, uno dei dolci tipici della pasticceria di Capri

Vous pouvez également le déguster dans la version “tulipe”. Elle est enrichie de crème fouettée et d’une ganache au chocolat fondu. En outre, vous pouvez trouver des tasses ou des noyés à personnaliser avec des noisettes, des confettis colorés, de la crème et des crèmes. On peut les déguster assis aux tables des lieux qui ont fait l’histoire du lieu.

Les biscuits et la pâtisserie sèche

Les chevreuils sont nés à l’ombre des rochers. Ce sont des biscuits parfumés et moelleux à la pâte d’amande et de citron. Ilos sont préparés avec uniquement des blancs d’œufs et sont sans gluten. La recette originale est secrète, mais tout le monde sait que ces biscuits sont fabriqués en combinant aux amandes deux produits typiques, les citrons locaux et la liqueur limoncello, qui caractérisent cette icône de la bonté.

Ne pas oublier, ensuite, les boucles de chèvre. Elles sont à base de pignons et de chocolat dans la double version “noir” et “blanc”. Puis on a les cannoli à la pistache, la pâtisserie sèche et la biscuiterie à thé, la brioche “avec le tup” avec la crème, les agrafes et les Kranz, avec des raisins secs et des pépites de chocolat.

Le graffe, uno squisito dolce lievitato tipico della cucina napoletana

Il est évident l’énorme richesse de saveurs et de parfums qu’offre la pâtisserie napolitaine dans sa déclinaison insulaire. Nous vous invitons à la déguster en choisissant ce qui vous plaît le plus dans les lieux qui ont contribué à écrire l’histoire gastronomique de Capri.


  • -

La recette du babà

Category:Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Le babà est un gâteau à la pâte levée très moelleux, mouillé avec du rhum et à la forme caractéristique de champignon. Il constitue un produit typique de la pâtisserie napolitaine traditionnelle.

À l’origine, il s’agissait d’un gâteau au levain provenant de Pologne et d’autres pays slaves. Puis il a été perfectionné par des cuisiniers français avant d’atterrir à Naples. On raconte que la recette du baba au rhum en forme de champignon moderne remonte à 1835. Elle doit être attribuée au célèbre pâtissier Nicolas Stohrer, qui l’aurait conçue à l’occasion du mariage de Marie Leszczyńska avec le roi de France Louis XV.

Une autre histoire raconte que le roi, connu pour son caractère très laid, avait jeté le gâteau sur une armoire en brisant une bouteille de rhum. La bouteille finit par tremper le gâteau que son beau-père l’a goûté, le trouvant excellent.

Le babà est entré à plein titre dans la tradition de la pâtisserie napolitaine soit sous forme de beignet servi avec de la crème fouettée, soit plus petit avec de la crème anglaise et de l’amarene ou oblongue en forme de champignon de différentes tailles. Il peut être garni de crème et de salade de fruits, de crème chantilly et de fraises, de crème de mascarpone et de limoncello, de crème de noisette, de crème d’agrumes, de pistache et de framboise fraîches. On en a même fait des versions salées très savoureuses avec des charcuteries et des fromages comme le provolone, la scamorza, le gruyère ou le pecorino romain.

Babà alla crema con frutti di bosco

En somme, les revisitations de ce doux symbole de la culture culinaire italienne, mais surtout napolitaine, sont infinies. Ensuite, nous proposons les indications pour reproduire à la maison la version traditionnelle.

Recette de babà au rhum

Ingrédients pour les babas

  • 125 g de farine
  • 50 g de beurre
  • 2 œufs entiers (gros)
  • 1 jaune d’œuf
  • 15 g de lait
  • 15 g de sucre
  • 15 g de levure de bière
  • une pincée de sel

Pour le sirop :

  • 500 g d’eau
  • 250 g de sucre
  • 250 g de rhum
  • 1 citron

Procédure

  1. Pour commencer à préparer les babas au rhum il faut mélanger brièvement la farine et la levure dans le planétarium avec le crochet, ou à la main. Ajouter le lait, les œufs et le jaune d’œuf, préalablement mélangés et travailler pendant quelques minutes jusqu’à homogénéité. Pour éviter les grumeaux, ajoutez le mélange d’œufs et de lait pendant que le mélangeur planétaire fonctionne ou, si vous travaillez à la main, continuez à mélanger. Mélanger le sucre et mélanger. Ajouter le sel et le beurre, ramollir à température ambiante. La pâte doit être souple, presque liquide.
  2. Transférer la pâte dans un sac à quelques. Verser ensuite dans les moules, en remplissant jusqu’à environ 1 cm du bord. Laisser lever 30 minutes à 30 minutes environ dans un four éteint avec la lumière allumée. La pâte devra s’échapper des moules, formant un petit dôme.
  3. Enfourner à 180 po dans un four ventilé préchauffé pendant environ 13 minutes. Les babas seront prêts lorsqu’ils seront facilement sortis du moule. On peut couper le fond d’un baba et vérifier l’alvéolage de la pâte. Démouler et laisser refroidir bien.
  4. Pour préparer le bain : dans une casserole faire chauffer l’eau, le sucre et le zeste de citron. Porter à ébullition, puis filtrer. Ajouter le rhum. Transférer le mouillage dans un bol et, quand il est encore chaud, tremper complètement les babas pendant quelques instants. Laisser égoutter sur une grille à gâteaux.
  5. Laisser reposer au réfrigérateur environ 1 heure avant de les servir pour les déguster au mieux. Les babas au rhum, avant d’être mouillés, peuvent être conservés au réfrigérateur environ une semaine ou au congélateur, jusqu’au soir avant utilisation, bien fermés dans un sac alimentaire.


  • -

Sagre: des fêtes pour découvrir le territoire

Category:Événements,Évidence,Festivals,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Claudia Fontana, traduit par Francesca Amatruda

Ce sont des fêtes populaires locales qui, d’habitude, sont liées à une festivité religieuse, souvent censées célébrer un saint. Dans la plupart des cas, les “sagre” sont animées par de la musique et des activités ludiques; l’offre gastronomique est, néanmoins, toujours présente. Pendant l’année, plusieurs foires ou festivals ont lieu à Massa Lubrense et on peut y déguster les meilleurs produits de notre territoire.

Le festival de la courgette

Cette fête a lieu le deuxième dimanche de juillet dans le bourg de Acquara pour célébrer le saint patron du village, c’est-à-dire Saint Vito. En réalité on célèbre Saint Vito le 15 juin, mais il est d’habitude d’organiser ce festival en juillet.
Le moment le plus important est bien sûr la procession qui parcourt le bourg entier. Parmi les repas que l’on peut manger il y a beaucoup d’entre eux qui sont à base de courgettes, comme la célèbre parmigiana et les spaghettis à la Nerano.

Fêtes et sagre à Massa Lubrense: citrons

La fête du citron

La fête du citron est certainement l’une des “sagre” les plus fameuses du territoire. Elle se passe au mois de juillet et est dédiée à l’un des produits typiques de notre territoire: le citron. Ici on peut déguster des plats et des spécialités à base de citron, comme le sorbet et le risotto, et on peut essayer ici même le célèbre liqueur limoncello.

La fête de l’escargot

Cette fête, qui se déroule le 29 juin à Monticchio, est aussi très connue et appréciée. Cet évènement est lié à la fête de Saint Pierre. Il commence avec une longue procession suivie par la fanfare de Massa Lubrense. Pendant cette foire, en dehors d’agréables spectacles musicaux et activités pour les jeunes, on peut goûter des escargots cuisinés des manières les plus variées.

Parmi les sagre, celle de la pomme de terre aussi

Née pour célébrer Saint Costanzo dans le bourg de Termini, la fête de la pomme de terre se déroule pendant un week-end pendant le mois de juillet. Le produit principal est la pomme de terre, qui est à la base de tous les plats, des premiers plats jusqu’au dessert. Parmi les spécialités on rappelle les crocchè, les raviolis de pommes de terre et les graffe napolitaines.

Le festival de la tomate

On la célèbre pendant le premier week-end d’août dans le bourg de Torca, lors des célébrations pour la patronne Sainte Anna. Comme pour le festival de la courgette, dans ce cas aussi le jour festif de la sainte est prévue pour un jour différent, c’est-à-dire le 26 juillet. Il est possible de déguster la tomate dans beaucoup de recettes traditionnelles et non, toujours avec un joyeux accompagnement musical et beaucoup d’amusement.

La mozzarella fiordilatte présente aussi dans les sagre

Lors de la fête patronale du SS. Salvatore, le 6 août, a lieu le festival de la mozzarella fiordilatte dans le bourg de Schiazzano. Le protagoniste ici est le fiordilatte, l’un des produits typiques de Massa Lubrense, mais au cours de ce festival on peut manger aussi le célèbre Provolone del Monaco et une grande variété de fromages locaux.

La fête de l’aubergine

Cette fête est prévue chaque 15 août dans le bourg de Marina della Lobra pour célébrer la Madonna dell’Assunta (Assomption de la Vierge). Au sein de cette festivité religieuse, il y a une procession en bateau jusqu’au rocher du Vervece. Le soir, puis, on peut savourer des plats locaux à base d’aubergines, notamment les aubergines au chocolat.


  • -

Les liqueurs de Massa Lubrense

Category:Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Les localités de la péninsule de Sorrente sont célèbres pour la production de liqueurs. En utilisant des produits locaux, vous obtenez des distillats au goût incomparable.

Le limoncello

Parmi les liqueurs de Massa Lubrense, il est impossible de ne pas mentionner le Limoncello. L’épaisse peau des citrons locaux, riche en huiles essentielles et à l’arôme très fort, est l’ingrédient principal de la production.
Il s’agit de la liqueur symbole de la côte sorrentine, né au début des années 1900 et aimé dans le monde entier.

La préparation selon la tradition commence par le lavage du fruit. Dans une cruche, les écorces sont ensuite insérées avec l’alcool alimentaire et le tout est laissé en macération pendant environ un mois. Successivament, ajouter de l’eau préalablement portée à ébullition avec le sucre et puis refroidi avec de l’alcool. Le tout est laissé reposer pendant encore 40 jours. L’infusion est ensuite filtrée et placée dans des bouteilles.

En Campanie, cette liqueur est généralement appréciée comme digestive après le déjeuner ou après le dîner.  Il est utilisé pour la préparation de desserts tels que le babà ou le délice au citron, un gâteau moelleux humide au limoncello, garni de crème pâtissière aromatisée et décorée de morceaux de crème et de zeste de citron. Un dessert au goût unique.
En été, il est également utilisé pour enrichir les glaces ou les granites.

Très commun est aussi la Crème de Limoncello. La différence avec la liqueur classique est l’utilisation du lait à la place de l’eau. De cette façon, le goût sera plus doux, à la texture crémeuse. Excellent à déguster seul, encore plus pour accompagner les desserts.

Liqueur aux noix

liqueurs de Massa Lubrense

Même les noix de Sorrente sont parmi les produits typiques de la région. Selon la tradition, ils doivent être récoltés le 24 juin, le jour de Saint-Jean, et à utiliser encore dures pour la macération. La liqueur – appelé nocillo ou nocino – acquiert une couleur brun foncé avec des reflets noirs et un parfum intense et persistant. Le vieillissement en exalte le goût amer, appréciable au mieux lorsqu’il est servi à température ambiante.

Le mirto

liqueurs de Massa Lubrense

Le myrte est une plante qui pousse spontanément dans la région méditerranéenne. La liqueur est produite à partir de ses baies mûres, en macération pendant environ 40 jours. Fraîchement préparé, il a généralement une coloration très sombre, noir avec des reflets violacés, et un goût astringent. Après plusieurs mois virant au rouge rubis, le goût est plus harmonieux et velouté. C’est un excellent digestif à déguster froid.

Liqueur de pomme annurca

L’annurca est une variété de pomme avec la marque I.G.P. qui pousse sur tout le territoire de la Campanie. C’est un fruit très aimé, riche en vitamines et minéraux, aux propriétés bénéfiques connues. Récolté encore immature, termine sa maturation au soleil, en prenant la couleur rouge caractéristique et une saveur qui la rend unique. Une liqueur aromatisée au goût fruité et très délicate est produite à partir des graines. D’autres versions de la recette en plus des graines prévoient également l’utilisation des peaux. Le tout est laissé macérer pendant environ un mois et demi. La liqueur prend ensuite une couleur douce, tendant au rouge. Il est habituellement consommé en fin de repas, mais il peut également être utilisé pour la préparation de gâteaux, par exemple comme trempage.

Liqueur d’herbes

Une grande variété de liqueurs à base de plantes est produite à Massa Lubrense. Un exemple est la liqueur de fenouil, parfait digestif frais. Pour la production, on utilise principalement les graines de la plante, ainsi que les feuilles. Il est servi à température ambiante.

La liqueur à la réglisse, de couleur noire intense, a un goût plus prononcé et une texture plus dense et crémeuse. L’ingrédient principal est la racine de la plante. Ne manquez pas si vous êtes amoureux de sa saveur caractéristique!

Le parfum des herbes méditerranéennes est concentré dans la liqueur aux douze herbes. Parmi ces menthes, basilic, laurier, romarin, genévrier, camomille, feuilles de thé, clous de girofle. Liqueur au goût aromatique, c’est sans aucun doute un excellent digestif.

Liqueur d’orange et de mandarine

En plus du limoncello classique, la région produit également une liqueur à base d’orange. Cette dernière, comme le citron, a une peau épaisse et très parfumée, en contraste avec la pulpe légèrement âcre. Il en sort un produit au goût incomparable.
La liqueur à la mandarine de la péninsule de Sorrente, toujours produite par macération de ses peaux, a un goût doux et plus délicat.

Grappa

Sur le territoire se trouvent également les eaux-de-vie classiques, comme la barricade, de couleur ambrée, ou la grappa de Barbera.  Les baies utilisées pour les productions proviennent des cépages du Piémont.

Ces spiritueux, en plus d’être dégustables sur place, sont un souvenir parfait à ramener à la maison ou à donner!


  • -
Provolone del Monaco

Les fromages de Massa Lubrense

Category:Évidence,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Les crèmeries de Massa Lubrense offrent certaines des meilleures productions de fromages de la péninsule de Sorrente, données de l’union de matières premières de haute qualité et tradition.

Provolone del Monaco

Parmi les fromages de Massa Lubrense, il est impossible de ne pas mentionner le Provolone del Monaco. La production de ce fromage se concentre à l’origine sur le territoire des Monts Lattari. Les premiers habitants de ces montagnes transformèrent l’espace soustrait aux bois en terrain cultivable et commencèrent l’élevage d’animaux, en particulier de bovins. Les productions obtenues sont entrées dans la tradition, la culture et l’économie de cette région, en se consolidant dans les siècles. La race des bovins laitiers sera ensuite connue sous le nom de “agerolese”. Le pâturage libre, fait d’herbes aromatiques présentes une grande partie de l’année, caractérise certainement la saveur de ce fromage: doux, avec un léger goût piquant.

Il s’agit d’un produit semi-dur et affiné, de forme allongée reconnaissable, fabriqué à partir de lait cru. Le processus de production suit encore aujourd’hui la tradition artisanale, en exploitant le microclimat particulier du territoire pour l’affinage, jamais inférieur à 6 mois. Des durées prolongées indiqueront une saveur plus intense et aromatisée.

Fior di latte et tresse

fromages de Massa Lubrense

Ce même lait de haute qualité est également utilisé pour la production d’autres produits.
Parmi les fromages typiques de Massa Lubrense, il y a aussi le fior di latte, produit laitier frais à pâte filée reproposé sous diverses formes. Le goût est légèrement acidulé, idéal pour accompagner les tomates.
Le lait cru subit un traitement précis : il est porté à une température de plus de 35°, on y ajoute de la présure et on passe ensuite à un processus de coagulation de 20 minutes au maximum. Après cela, cassé le caillé, il doit fermenter naturellement pendant environ 4 heures. Le mélange peut ensuite être coupé en plus petites portions et traité dans de l’eau bouillante. Ici, les maîtres fromagers commencent la filature jusqu’à obtenir la forme souhaitée, y compris la tresse typique de Sorrente, produite à partir de lait de vache et plus compacte que la fleur de lait. Très commun est également la tresse de forme arrondie.

Caciocavallo

Parmi les autres fromages, nous trouvons le caciocavallo, caractéristique de la région, mais aussi plus généralement que l’Italie méridionale. C’est l’un des plus anciens fromages à pâte filée, à la forme arrondie classique, produit à partir de lait de vache et affiné pendant au moins 4 mois. Son nom est censé provenir de l’ancienne coutume de le conserver à cheval sur une tige horizontale.

Caciottine

Dans le territoire de Massa Lubrense sont également produites des caciottine, simples ou enrichies avec diverses épices, y compris le piment ou la ciboulette. Il s’agit d’un fromage frais et très moelleux à tartiner. Son processus de réalisation est similaire à celui du fior di latte, mais ne prévoit pas de fermentation.

Provole

Provola, fromage frais à pâte filée au goût légèrement fumé, et provoloncino, assaisonné à double cuisson, ils sont parmi d’autres productions locales. Ils sont produits tout au long de l’année, avec des pointes en été, en correspondance avec les flux touristiques majeurs.

Fromages farcis

Vous pouvez également trouver des fromages farcis, comme les scamorze avec le remplissage classique d’olives et piment. Souvent, pendant la cuisson, ils sont posés sur des feuilles de citron, afin d’acquérir l’odeur. Ou encore roulé au fromage avec du jambon.

Mucche di caseificio locale

De nombreuses laiteries familiales s’occupent de la production de ces fromages selon la tradition. En fait, une grande partie de la transformation, bien que complétée par des machines de dernière génération, reste strictement manuelle. Ces produits sont gustables à Massa Lubrense mais pas seulement, parce que leur qualité est souvent en demande dans toute l’Italie!




  • -

La cuisine de Noël à Massa Lubrense

Category:Non classifié(e),Gastronomie Tags : 

écrit par Rosario Sisto, traduit par Francesca Amatruda

Noël a toujours été une fête caractérisée par la consommation de nombreux types de plats délicieux, selon la tradition de la cuisine de Noël de chaque région.

Peu importe de quel village, ville ou ville nous parlons : c’est un fait que les traditions culinaires de Noël de la région Campanie sont toujours exquises. Naturellement, celles de Massa Lubrense ne sont pas différentes.

Qu’il s’agisse d’entrées, de desserts ou même de fruits, ici vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour passer Noël à vous lécher les babines. Si vous voulez un aperçu général de certaines des spécialités que vous pouvez essayer ici, voici quelques-uns de nos spécialités.

Cuisine de Noël: les plats de résistance

cuisine de Noël
Spaghettis aux palourdes

Chaque citoyen napolitain est conscient de l’importance des entrées dans les repas de Noël. Toutefois, pour tous ceux qui ne le savent pas, la tradition veut que lors de la veille de Noël les entrées soient principalement à base de fruits de mer, surtout pendant le dîner.

Parmi ceux-ci, certainement les plus célèbres et les plus appréciés sont les spaghettis aux palourdes, nature ou avec un peu de sauce, selon les préférences personnelles.

Le jour de Noël lui-même, il est de coutume de consommer des repas plus simples, comme des pâtes cuites au four.

Vous pourrez déguster ces plats et bien d’autres dans les nombreux restaurants présents sur le territoire de Massa Lubrense.

Entrées, plats principaux et accompagnements de Noël

Friture de poisson

Il existe bien sûr de nombreux autres types de plats typiquement consommés pendant la saison de Noël, en particulier la veille de Noël. Ci-dessous, nous en énumérerons quelques-uns qu’on vous encourage vraiment à essayer ici à Massa Lubrense :

Entrées:

  • Charcuterie mixte : Divers assortiments de différentes charcuteries, du salami au jambon en passant par de nombreux autres types de charcuterie.
  • Pizza aux endives : Type de pizza fermée typique de la tradition napolitaine, farcie de “scarole” (endives), d’olives noires, de câpres et d’anchois.

Deuxièmes cours:

  • Poisson frit mixte: Un autre grand plat traditionnel typique de la cuisine napolitaine en général, qui comprend des crevettes, des calamars, des anchois et même de la morue frits et servis ensemble.
  • Zeppoline (ou beignets) de morue : Boules de pâte frites salées fourrées à la morue.

Accompagnements:

  • Insalata di rinforzo (littéralement salade de renfort) : Un type de salade napolitaine traditionnelle préparée avec du chou-fleur, des poivrons, des olives vertes, des oignons nouveaux, des cornichons et des anchois.
  • Brocoli de Noël : Un type particulier de brocoli généralement servi la veille de Noël assaisonné avec de l’huile, de l’ail, du piment et du jus de citron.

Pour être entièrement rassasiés et satisfaits, nous vous invitons vivement à accompagner les premiers plats surmentionnés avec ces gourmandises !

De délicieux gâteaux pour un doux Noël

cuisine de Noel: gateaux

Aucun repas de Noël ne serait entièrement complet sans une large gamme de gâteaux à savourer. À Massa Lubrense, vous en trouverez de nombreux, caractéristiques de la tradition napolitaine.

Certains d’entre eux que nous recommandons particulièrement sont:

  • Struffoli : Petites boules de pâte sucrée frites couvertes de miel.
  • Roccocò : Gâteaux semblables aux beignets dont la pâte est à base d’amandes avec beaucoup de zeste d’orange.
  • Mostaccioli : Un type de biscuit en forme de losange, recouverts de chocolat et contenant une variété d’épices différentes.

Ceci n’est qu’un petit aperçu des types de gâteaux que vous pourrez déguster à Massa Lubrense en visitant ses nombreuses pâtisseries locales.

Une spécialité de Noël de Massa Lubrense

cuisine de Noel

Ici, à Massa Lubrense, vous pouvez trouver une variété de pommes caractéristiques de la région : les pommes Sant’Agata, l’un de nos produits typiques.

La pomme de Sant’Agata est un type de pomme jaune exclusivement cultivée dans la région de Sorrento, en particulier à Sant’Agata sui Due Golfi, l’un des hameaux de Massa Lubrense.

Jusqu’au XIXe siècle, ce type de pomme était sans aucun doute le produit agricole le plus cultivé par les agriculteurs locaux, ainsi que leur principale source de revenus économiques. Cependant, après divers problèmes survenus au cours du XIXe siècle concernant leur culture, le taux de production de ces pommes est aujourd’hui beaucoup plus faible que dans le passé. En tout cas, elles restent l’un des produits les plus emblématiques de Massa Lubrense.

Elles sont généralement utilisées dans la production de différents types de confitures, mais pendant la période de Noël, il est de tradition de les cuire au four.

Un Noël inoubliable et délicieux

Comme déjà probablement remarqué, ici à Massa Lubrense, la cuisine traditionnelle de Noël présente une très large gamme de plats excellents. Ainsi vous pourrez passer un Noël vraiment délicieux.

Ici, nous n’avons pu vous montrer qu’une petite partie de ce que vous pouvez déguster dans nos restaurants, pâtisseries et autres établissements. Si vous voulez voir combien d’autres délices Massa Lubrense a à vous offrir, nous ne pouvons que vous inviter à venir ici en personne. À ce cas-là, nous vous accueillerons à bras ouverts et surtout avec de bons plats cuisinés !