Category Archives: Non classifié(e)

  • -

Les Osques: l’ancien peuple de Massa Lubrense

Category:Culture,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Rosario Sisto, traduit par Francesca Amatruda

Plus d’un ancien peuple a eu Massa Lubrense comme leur demeure au cours des siècles, comme dans le reste de la péninsule italienne. On peut nommer les anciens Romains, les Grecs, les Lombards et bien d’autres. L’histoire de notre territoire est certainement riche.

Toutefois, parmi les nombreux peuples qui ont été ici il y en a un qui les précède. On a témoignage de sa présence grâce à une inscription retrouvée à Punta Campanella: les Osques (ou Opiciens).

L’ancienne population italique des Osques

Les Osques étaient une ancienne population italique – c’est-à-dire, l’un de ces peuples qui demeuraient dans la péninsule italienne déjà avant l’arrivée des Grecs ou des conquêtes romaines. Malheureusement, leurs origines sont encore incertaines, étant donné la relative pénurie de vestiges archéologiques. Plusieurs savants ont formulé des hypothèses à cet égard.

Selon certains historiens, ce peuple résulta de l’assimilation des peuples samnites des Opiques. Ces derniers sont un autre peuple italique situé dans l’ancien territoire de l’Opicia, qui auparavant incluait grande partie de l’actuelle région Campania.

Selon d’autres, le nom “Osques” (Osci, en italien) n’était qu’un deuxième nom avec lequel les Opiques mêmes sont passés à l’histoire.

Ce que l’on sait avec assez de certitude c’est que ce peuple probablement établit un contact avec les Grecs et, naturellement, avec les Romains. Il était aussi réparti en plusieurs tribus (comme c’était fréquemment le cas chez les peuples italiques), . Les Romains finirent par “romaniser” ce peuple en détruisant leurs caractéristiques culturelles et les remplaçant avec des éléments de la culture romaine. C’était la coutume chez eux.

L’osque: une langue spéciale

Osques, ancien peuple de Massa Lubrense
Alphabet osque avec translittération

Peut-être l’élément le plus caractérisant le peuple des Osques était leur langue: l’osque.

Il s’agit d’une langue d’origine indo-européenne faisant partie des langues osco-ombriennes, dont l’extension géographique dans la péninsule fut particulièrement large. En effet, ils occupaient le Sud entier.

On parlait cette langue à partir du VI-V siècle av. J-C. jusqu’à la romanisation des Osques au I siècle av. J-C. Cela eut comme conséquence le remplacement de l’osque avec le latin.

Ce qui rend l’osque une langue vraiment spéciale dans le contexte des langues italiques anciennes, c’est qu’on l’écrivait avec au moins 3 alphabets différents. Elle possédait son propre alphabet, naturellement, composé d’un nombre de lettres qui va de 19 à 23 selon les chercheurs, mais on a trouvé aussi des documents osques écrits en alphabets latin et grec.

La culture et la société des Osques

À en juger par ce qu’on peut discerner des peu vestiges qui nous restent, les Osques étaient un peuple qui basait leur subsistance essentiellement sur agriculture et l’enlèvement du bétail, en particulier les buffles. Il est possible que c’est de là qui dérive la tradition actuelle de la Campanie d’enlever ce type d’animaux.

La famille était l’élément central de leur structure sociale, qui généralement était de type patriarcal. La société osque ne vit aucun esclave pendant des siècles, mais ils les introduirent après le contact avec les Grecs.

En ce qui concerne leur religion, il semble que les Osques, comme de nombreux autres peuples pré-romaines, vénéraient des divinités liées aux éléments naturels tels que le Soleil et la Terre. Aussi le culte de la Mater Matuta était assez répandu.

Ce fut exactement la culture osque qui avait crée un important genre de représentation théâtrale: la comédie Atellane, dont le nom vient de la ville de Atella, en Campanie, l’une des anciennes villes des Osques. Cette comédie consistait principalement dans la représentation, souvent improvisée, de scènes au caractère populaire, de farce, extravagant. On y voyait des personnages typiques qui interagissaient entre eux, comme le serviteur, le maître, le vieux fou, le gourmand, et bien d’autres. Chacun de ces types se caractérisait par un typique masque à l’aspect grotesque. Ce genre fut très populaire dans l’antiquité, également chez les Romains, et représente encore aujourd’hui l’une des témoignages principales (peut-être le témoignage le plus important) de la culture osque dont nous avons connaissance.

Admirer l’histoire de cet ancien peuple de Massa Lubrense

Malheureusement, nous savons encore relativement peu sur les Osques car nous pouvons reposer seulement sur les peu vestiges archéologiques parsemés dans le territoire campanien.

C’est pour cette raison que Massa Lubrense, avec ses vestiges appartenant à cette ancienne population, pourra être une destination intéressante pour ces personnes qui voudraient en savoir plus sur l’histoire des Osques mais aussi sur les autres peuple italiques. En effe, leurs traces sont encore présentes sur notre territoire. Alors on encourage tous les experts d’histoire ancienne, ou simplement ceux qui sont curieux de connaître le passé de nos terres, à venir ici pour admirer de vos propres yeux ce qui reste de nos anciennes origines!


  • -

Mythes et légendes sur Massa Lubrense

Category:Culture,Évidence,Lieux,Non classifié(e) Tags : 
écrit par Miriam Russo, traduit par Francesca Amatruda

Le territoire de Massa Lubrense n’est pas seulement entouré par des beautés naturelles, mais aussi de magie et mystères, car ce lieu a été la toile de fond de nombreux mythes et légendes. Pour cette raison nous avons sélectionné pour vous quelques-uns des mythes et légendes les plus célèbres et curieux sur Massa Lubrense.

Le mythe des sirènes

Le mythe des sirènes fait certainement partie des plus célèbres. Il s’agit de figures très particulières, largement présentes dans l’imaginaire collectif et culturel de la Grèce, comme le démontre l’Odyssée-même d’Homère. C’est exactement à l’intérieur de cette narration que l’on retrouve, en effet, des créatures à l’aspect mythique – par moitié des femmes, par moitié des oiseaux ou des poissons – au caractère charmeur et trompeur.

Selon le mythe, le sirènes d’Homère vivaient au niveau des actuels îlots Li Galli, qu’on appelait dans le passé “Sirenuse” – un toponyme dérivant exactement d’elles. D’ici, les sirènes séduisaient les marins avec leurs chants. Charmés par leurs voix, ils s’approchaient dangereusement aux côtes rocheuses, s’écrasant contre ces dernières avec leurs bateaux. Une fois noyés, les sirènes en mangeaient les corps. Ulysse aussi était un marin qui, de retour à Ithaque, devait traverser cette zone. Toutefois, il connaissait bien les talents charmeurs de ces créatures, donc il imposa à ses hommes de l’attacher et de se boucher les oreilles avec de la cire. La légende veut que les sirènes, déçues par leur échec, se jetaient dans la mer, se laissant mourir et se transporter par les ondes.

Mythes et légendes: Li Galli
îlots Li Galli, décor du mythe des sirènes

Le Vervece

“O’ Revece”, c’est-à-dire le Vervece, est un petit et pittoresque rocher de Massa Lubrense. Il s’élève parmi les eaux de Marina della Lobra et fait de toile de fond à l’histoire de deux peintres, Carlo Amalfi et son faux ami, Luigi Blower. Ce dernier provoqua au pauvre Carlo une série infinie de méchancetés, parmi lesquelles même une condamnation injuste à un an de prison. Carlo décida, donc, de se venger: un jour où il y avait un orage, Carlo invita son ami Luigi pour un tour en bateau, étant conscient du fait que son ami ne savait pas nager. L’orage arriva et Luigi, pris de panique, pleurant, demanda à Carlo de la faire débarquer n’importe où c’était possible. Alors Carlo se gara près du Vervece, fit monter son ami sur le rocher et l’abandonna là, lui criant que c’était l’heure de réfléchir sur toute la peine qu’il lui avait causé.
Le matin suivant, Carlo revint au Vervece mais il réalisa qu’il n’y avait plus aucune trace de Luigi. Il se retrouva donc avec le remords d’en avoir causé la mort, et il vécut avec ce remords jusqu’à peu avant sa mort. Sentant que le moment allait arriver, il appela un frère capucin pour se confesser. Après avoir dévoilé le crime qui l’avait tourmenté pendant toute sa vie, Carlo découvrit que le frère était son ami Luigi Blower. Ce jour-là, il avait été sauvé par un bateau d’habitants de Procida; il avait donc retenu la leçon décidant de se retirer dans un couvent pour expier ses péchés. À ce point-là, Carlo put mourir soulagé par la peine qui l’avait perturbé jusqu’alors.

Mythes et légendes: le Vervece
Le Vervece

Les « Janare » de Prete Janche

Une autre légende mystérieuse concernant Massa Lubrense, notamment la localité de Prete Janche, est celle des “janare”. Selon l’imaginaire populaire, la janàra est un monstre féminin, capable de voler, qui se déplace pendant la nuit et qui est présent surtout dans la zone de Nerano.
Auparavant, dans la période entre septembre et novembre, les chasseurs de cailles se rendaient à Prete Janche, un endroit très propice pour la chasse de ces oiseaux, surtout pendant la nuit. La légende raconte que cet endroit fut, cependant, aussi le lieu de rassemblement des janare. En fait, les chasseurs assistaient très souvent à de bizarres phénomènes: pendant la nuit, même quand il y a avait beau temps, se créaient des tourbillons d’air suivis par des sifflets. Selon certains témoignages, lors de certaines occasions apparaissaient aussi de gros et insaisissables volatiles et on entendait de bizarres chants et cris.
Tous ces événements faisaient s’enfuir – et jamais y revenir – n’importe qui essayait seulement de s’approcher de cette zone-là.

La cloche de Punta Campanella

Pendant la désastreuse invasion turque de 1558 à Massa Lubrense et Sorrento, les Sarrasins pillèrent l’église de Sant’Antonio Abate, protecteur de Sorrento.
Parmi les objets précieux qui ont été volés à sont intérieur il y avait aussi une cloche en bronze. Toutefois, quand la flotte quitta Sorrento, une force mystérieuse auprès de Punta Campanella arrêta le bateau qui transportait la cloche, lui empêchant de poursuivre. Les pirates turcs commencèrent à jeter dans la mer une partie des objets volés, dans le but de repartir. Mais ce fut seulement quand ils se débarrassaient de la cloche qu’ils réussirent dans leurs intentions. Depuis lors, d’après la légende, chaque 14 février – jour où l’on fête le Saint Patron – on entend le son de la cloche de Punta Campanella du fond de la mer.

Punta Campanella
Punta Campanella

Voici une petite partie des fantastiques histoires et légendes qui concernent Massa Lubrense. C’est donc une occasion de plus pour se laisser guider et transporter dans la découverte des milliers de facettes qui caractérisent ce territoire magique.


  • -

5 jours de détente et d’aventure à Massa Lubrense

Category:Non classifié(e),Voyage Tags : 

écrit par Angela della Ventura, traduit par Francesca Amatruda

Pour ceux qui ont besoin de s’éloigner de la routine quotidienne, mais aussi pour ceux qui recherchent l’aventure et des vues à couper le souffle, Massa Lubrense est l’endroit idéal, grâce à ses plages aux eaux cristallines et à ses itinéraires de randonnée. Ci-dessous, un itinéraire pour passer 5 jours dans ce petit coin de paradis et de tranquillité.

Jour n.1: Massa Centro et environs

5 jours à Massa Lubrense - Premier jour

Massa Lubrense centro

Une fois à Massa Lubrense, la meilleure façon de commencer vos vacances est explorant le centre. On part de Largo Vescovado, la place principale de la ville et siège de la mairie. À son extrémité, il est possible de contempler depuis le « Belvedere del Pennino », qui offre une vue panoramique suggestive sur Ischia et Capri. À quelques mètres de là, nous trouvons « Il Cerriglio », ex Palais De Martino et ancienne maison noble, qui a une allée caractéristique de piliers en tuf et de bustes en marbre, au bout de laquelle se trouve un beau nymphée. En continuant rue Palma, nous rencontrons « Il Quartiere », un ancien collège jésuite des années 1600. À son côté, « Il Torrione », un bâtiment militaire du début du XVIIe siècle.

Marina della Lobra

Après avoir exploré le centre-ville, vous pourrez vous rendre à Marina della Lobra, un ancien village de pêcheurs. Il est dominé par l’église dont il tire son nom. Il est accessible à pied en 15 minutes en passant par rue Colombo. Le centre habité se caractérise par des maisons colorées, encore majoritairement habitées par des pêcheurs. En outre, il se développe autour d’un escalier qui mène à la mer. En réalité, il n’y a pas de vraies plages, mais il est possible de se baigner depuis la falaise ou d’utiliser le solarium de la rue Chiaia. De plus, il y a de nombreux restaurants et bars, avec vue sur la mer. Le port est dominé par Torre Toledo, appartenant au groupe de tours de guet sarrasines construites par les Aragonais le long de la côte.

Monte San Costanzo

Un autre endroit à visiter est le Mont San Costanzo, la colline la plus haute de Massa Lubrense, facilement accessible depuis le hameau de Termini. Il y a deux bouts:

– sur la gauche, il est possible d’admirer la petite église de San Costanzo. Elle est presque toujours fermée, sauf le 14 mai où la statue du saint est portée en procession de la place de Termini à la petite église pour la Sainte Messe.
– sur la droite, cependant, il y a une station de radio pour le contrôle du trafic aérien.

Entre les deux sommets, il y a une forêt de pins, une excellente zone ombragée pour ceux qui arrivent à pied et un parking pour ceux qui arrivent en voiture ou en moto. Le panorama est sublime, et comprend tout le golfe de Naples.

Marina del Cantone

De plus, pour ses plages de galets et son eau claire, une étape fondamentale est Marina del Cantone. Ici, il est possible de se baigner en toute tranquillité, à la fois sur les plages privées et gratuites. À l’extrémité est de la plage, la petite église de S. Antonio da Padova, construite en 1646, mérite une visite. Aussi bien à Marina del Cantone, les restaurants et les bars ne manquent pas et il est possible de déguster les plats typiques de la cuisine campanienne. De la plage, en suivant un sentier panoramique d’environ un kilomètre, on arrive à la plage de Recommone, un endroit paradisiaque.

Sant’Agata sui Due Golfi

La dernière étape du premier jour du voyage est Sant’Agata sui Due Golfi. Elle tire son nom de sa position entre le golfe de Naples et celui de Salerno. Sa renommée en tant que station touristique s’est généralisée depuis le XIXe siècle grâce avant tout à sa position panoramique, mais aussi à la douceur de son climat et à son air sain. À visiter ici, l’église de Santa Maria delle Grazie, construite en 1745, en forme de croix latine et avec un autel du XVIIe siècle. En outre, elle abrite la statue de Sainte Agathe et de nombreuses peintures du XVIe siècle, également récemment restaurées. Un autre bâtiment spectaculaire est le Monastère du Deserto, le plus panoramique de la péninsule de Sorrento et construit par les Carmes déchaux en 1679.

Jour n.2 : randonnée long le sentier d’Athéna

5 jours à Massa Lubrense - Deuxième jour

Une activité parfaite pour le territoire de Massa Lubrense est la randonnée.

Le sentier d’Athéna traverse une zone d’une grande importance historique : d’aspect sauvage, il offre des panoramas à couper le souffle. De piazza Croce, à Termini, prenez rue Campanella et après 200 mètres, au carrefour, continuez à droite sur rue Minerva, un chemin muletier gréco-romain. En traversant le versant nord, la végétation s’éclaircit et on aperçoit Capri, qui apparaît si proche qu’on a l’impression de pouvoir la toucher. En continuant, vous commencez à voir la tour et le phare de Punta Campanella. Une fois à Punta Campanella, continuez vers Monte San Costanzo, en suivant le sentier blanc-rouge du C.A.I. (Club Alpin Italien), qui indique la Haute Route des Monts Lattari. Après avoir traversé le versant sud, la vue s’ouvre sur la baie de Ieranto, puis vous atteignez la pinède de Monte San Costanzo.

Pour revenir, il y a un chemin court mais raide et cahoteux, il est donc conseillé de revenir sur la route principale.

Jour n.3 : journée sur la plage et visite aux fermes

5 jours à Massa Lubrense - Troisième jour

Une journée à la plage pour se détendre est idéale après une journée d’aventure parmi les sentiers. Nous avons vu que l’une des plus belles plages est celle de Recommone, petite et réservée, mais tout aussi magique et paisible. Accessible à pied ou en bateau, elle est située entre Marina del Cantone et le fjord de Crapolla et mesure 65 mètres de long. Ses eaux sont claires et la plage est principalement composée de galets clairs et petits. Cette petite crique, au niveau de la mer, présente des cavités dont la plus grande est la Grotta di Recommone. Elle est également appelée « des Pêcheurs », car elle offrait autrefois une zone ombragée pour mouiller.

Après la journée à la plage, il est possible de dîner dans l’une des fermes locales, avec des plats typiques. Par exemple, on peut nommer les spaghettis à la Nerano, les raviolis à la caprese et l’espadon grillé.

Jour n.4 : tour en bateau à l’île de Capri

5 jours à Massa Lubrense - Quatrième jour

Pour rendre votre séjour inoubliable, le conseil est de passer une journée en bateau. L’île de Capri est la protagoniste des panoramas de Massa Lubrense et est si proche qu’elle peut s’y rendre facilement lors d’une excursion d’une journée.

Le long de la première partie du voyage en bateau, il est possible d’apprécier la côte de la péninsule de Sorrento, entièrement protégée par la zone marine protégée de Punta Campanella. Avant de vous arrêter au port et de débarquer sur l’île de Capri, une visite de sa côte s’impose : vous pourrez admirer les célèbres « Faraglioni », les fascinantes grottes, les plages cachées. Une fois au port, le funiculaire vous emmène directement à la Piazzetta, le cœur de l’île à partir duquel commencer à explorer.

Jour n.5 : visite des fouilles archéologiques de Pompéi et Hercolanum

5 jours à Massa Lubrense - Cinquième jour

Pour conclure l’itinéraire de 5 jours, il est possible de visiter les fouilles archéologiques de Pompéi et d’Herculanum, parmi leurs bâtiments et découvertes les plus représentatifs. À partir de Massa Lubrense, il est possible de rejoindre Pompéi en voiture, ou en bus et en train Circumvesuviana Sorrento-Naples. Il est conseillé de commencer votre visite tôt le matin pour éviter la foule et la chaleur. Il existe plusieurs itinéraires de durées différentes, de deux à sept heures. Après avoir visité Pompéi, vous pourrez vous rendre à Herculanum, où, outre les visites classiques des fouilles archéologiques, il est également possible de visiter le MAV (Musée Archéologique Virtuel).

Voici une petite partie des endroits à pouvoir explorer, mais qui sont parfaits pour pouvoir profiter au maximum de notre mer, de notre terre et aussi des lieux voisins. Si ces 5 jours ne suffisent pas pour visiter tout ce qui a été mentionné, nous vous attendrons pour une deuxième visite, qui sera toujours unique et irrépétible.


  • -

Manger vegan à Massa Lubrense

Category:Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Claudia Pia Palumbo, traduit par Francesca Amatruda

Manger vegan à Massa Lubrense est possible des entrées aux desserts, en dégustant les délicieuses spécialités locales, sans avoir à renoncer à son régime alimentaire. Voyons donc quelques conseils utiles pour voyager en toute tranquillité et déguster les plats typiques de Massa Lubrense.

Emportez le passeport vegan

Peu répandu, mais essentiel pour un voyageur vegan. Il s’agit d’un guide, en vente à la fois sous forme papier et sous forme d’application téléchargeable sur IOS et Android. Traduit en 78 langues, il contient toutes les informations dont vous avez besoin pour manger vegan.

Soyez créatif et modifiez le menu

À Massa Lubrense, il n’y a pas de restaurants purement vegan, mais les chefs seront certainement heureux de proposer des solutions originales qui satisfont la demande du client.

Manger vegan, en revanche, ne signifie pas exclure la possibilité de déguster des plats typiques réédites en version végétalienne : il est possible de déguster des spaghetti à la Nerano ou un risotto (riz) au citron, par exemple, en demandant à la cuisine de ne pas ajouter de produits laitiers et voilà.

Se concentrer sur les accompagnements et les salades riches et originales est certainement une option que tous les restaurants proposent. Parmi les autres propositions vegan de plats typiques, citons : les burgers de légumes, les “zeppoline” salées, la bruschetta et les panzerotti. Même la pizza classique est une autre excellente alternative, pourvu que la levure soit certifiée végétalienne.

Le citron est un ingrédient de base de la gastronomie de Massa Lubrense donc que ce soit un verre de liqueur limoncello, un granité frais, une glace ou une tarte vegan, l’important est que ce soit à base de citron!

vegan: citrons
Les citrons de Massa Lubrense

Faire ses courses et cuisiner

Séjourner dans un appartement ou une maison de vacances avec une cuisine attenante peut être le choix le plus approprié pour ceux qui ont du mal à suivre un régime végétalien en voyage. Il sera possible de créer vos propres menus avec les produits frais trouvés dans les magasins de fruits et légumes locaux et les épiceries fines.

Donc, manger vegan à Massa Lubrense ne sera certainement pas un problème!


  • -

Randonnée: 10 conseils pour les débutants

Category:Excursions,Non classifié(e),Pro Loco,Voyage Tags : 

écrit par Angela della Ventura, traduit par Francesca Amatruda

Entretien avec Michele Palomba

Sans aucun doute, le trekking fait partie des activités les plus suggestives à faire à Massa Lubrense. Il est très fréquent de repousser cette activité constamment, tout en voulant commencer avec la randonnée, parce qu’on ne sait pas bien d’où commencer. C’est exactement pour cette raison que nous avons interviewé un expert de ce domaine, Michele Palomba. Il nous a donné 10 précieux conseils pour profiter au maximum de cette fantastique expérience.

1. Objets essentiels à avoir toujours avec soi

Vetements pour le trekking

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire de trimbaler une infinité d’objets – souvent encombrants aussi. Effectivement, il faut seulement le strict nécessaire, à tenir dans un petit sac, puisqu’il est important d’avoir les mains libres. Ainsi on aura un meilleur équilibre et cela nous aidera à avancer au cours de chemins particulièrement difficiles.
Ces objets sont:

  • une gourde;
  • des casse-croûte;
  • des lunettes de soleil;
  • une casquette;
  • des vêtements de rechange en cas de mauvaise météo, ou simplement pour pouvoir se changer après avoir sué (importantes les chaussettes);
  • un vêtement chaud;
  • un vêtement imperméable;
  • une lampe frontale, utile surtout en hiver quand le soleil se couche assez tôt;
  • votre portable toujours chargé;
  • une petite trousse de premiers soins;
  • des bâtons de marche dynamiques.

2. Les objets à mettre dans notre trousse de secours

trousse de secours, trekking

Quant aux médicaments, il est convenable d’emporter ceux que l’on prend quotidiennement. Par exemple, ceux-là prescrits par le médecin (pour des pathologies), mais aussi des antihistaminiques si vous souffrez d’allergie. N’administrez pas vos médicaments personnels à vos amis, voire aux étrangers, surtout si vous ne les avez jamais pris auparavant. Cela vaut particulièrement lors de cette circonstance, mais il est bon coutume de ne le jamais faire en général.

Dans le véritable kit – qu’on conseille de tenir dans un petit sac étanche (ceux pour les aliments) – on mettra peu de choses. Elles sont toutefois indispensables pour les petites blessures que l’on peut se provoquer pendant le chemin:

  • Pansements de différentes mesures, pour petites écorchures;
  • Désinfectant portant la mention “pour peau entaillée”;
  • Gazes et bandes pour soigner des blessures éventuelles;
  • Pince à épiler, très utile pour extraire de petites échardes de vos blessures;

Bien sûr d’autres dispositifs médicaux sont facultatifs mais vous pouvez les emporter dans le cas où vous êtes qualifiés pour les employer.

3. Les vêtements les plus indiqués pour ce type d’activité

vetements pour le trekking

S’habiller en couches fait partie des conseils les plus banals mais est aussi le plus utile. On vous conseille de porter des vêtements qui, endossés singulièrement, ne résultent pas trop chauds ou lourds mais qui, si superposés soigneusement, peuvent assurer le confort nécessaire au cours de la randonnée.
Partant de la base, on choisira selon la saison un t-shirt ou un maillot thermique à manches longues. Ensuite, pendant chaque saison il est toujours utile d’avoir un polaire, pour la brise et les zones sombres.
Toujours selon la saison, une couche supplémentaire se compose de la doudoune en hiver et du anorak au printemps/en été. On peut facilement mettre ou enlever ce dernier sur la base de la situation météorologique.
Le denim et les tissus molletonnés sont déconseillés, car ils ont besoin de trop de temps pour se sécher au cas où ils se baignent traversant un ruisseau ou à cause de la pluie.
Au contraire, on conseille vivement les tissus respirants, frais, les plus adaptés pour chaque typologie de sport grâce à leur séchage rapide et leur résistance.

4. La typologie des chaussures à porter

chaussures pour le trekking

Les chaussures représentent l’élément fondamental dans l’équipement d’un randonneur, même si souvent on les maltraite en sous-évaluant leur valeur réelle. En effet, il est important d’utiliser toujours des chaussures pensées pour ce type d’activité, même au cours de sentiers qui peuvent sembler simples, car leur but est de nous aider à marcher.

Au début elle peuvent être perçues comme dures, mais cette solidité est conçue spécifiquement pour donner soutien au corps entier. Au contraire, les sneakers, ou les chaussures de marche, étant souples, ne nous assurent aucun soutien ou équilibre, tout en semblant plus confortables au premier abord.
Elles ont, de plus, une semelle sculptée pour permettre une bonne adhérence sur chaque typologie de terrain.
Enfin, un conseil pour les randonneurs en herbe est celui d’acheter des brodequins hauts, bien qu’ils nous semblent inutiles et trop coûteux. En effet, ils sont conçus spécifiquement pour amortir tout accident, puisqu’ils soutiennent mieux la cheville par rapport à ceux bas, l’entourant complètement.

5. Quelques conseils pour choisir le chemin le plus adapté à chaque exigence

sentiers

Il y a plusieurs façons pour comprendre comment satisfaire au mieux nos exigences: vous pouvez faire confiance aussi bien à des guides papier qu’en ligne. Vous pouvez aussi vous adresser à une personne plus experte, comme un ami, une guide ou une association Pro Loco. On vous déconseille de vous appuyer sur des sites où n’importe qui peut mettre en ligne les pistes des sentiers: on ne peut jamais savoir quelles sont les conditions de la rue à parcourir, ni le niveau d’expérience nécessaire. Un autre recommandation: ne pas faire confiance à la foule. Donc, ne pas choisir un sentier parce que, selon certains, il est plus facile, ou parce que beaucoup de personnes le choisissent.

6. Des conseils sur comment se préparer au mieux

Consigli su come prepararsi

Suivre un cours de base d’excursionnisme vous sera très utile afin de familiariser avec le langage technique, de faire une évaluation technique du sol que l’on trouvera là, du dénivelé en montée à affronter. Cela nous aidera, donc, à choisir un parcours qui va nous satisfaire aussi bien nos capacités physiques que du point de vue du paysage; on ne veut pas transformer cette belle expérience en quelque chose de désagréable.

En ce qui concerne la préparation physique, les débutants peuvent entraîner leur corps en se promenant en montée, mais aussi, simplement, montant les escaliers au lieu de l’ascenseur.

7. Comment vérifier la météo

conseils météo

Les prévisions de la météo sont un sujet très débattu et délicat à aborder. Les différentes applications pour smartphones sont un très bon moyen pour avoir un cadre général de la situation. Toutefois, il faut rappeler qu’en pleine nature, notamment en montagne, la météo peut changer rapidement te de façon imprévue. En effet, il est très probable que sur les sommets des montagnes aient lieu des orages, qui sont impossibles à voir. Néanmoins, on ne doit pas diaboliser les randonnées sous la pluie, qui peut parfois effrayer. En effet, avec les précautions nécessaires, ce sera une expérience unique et très suggestive.

8. Comment gérer une randonnée avec les enfants

conseils enfants

Pour les enfants aussi, le contact avec la nature est super grâce aux randonnées en montagne. Naturellement, il faut avoir une attention particulière pour ces situations, surtout avec des enfants très vifs et curieux. Parmi nos conseils il y a bien sûr celui de privilégier des périodes comme le printemps et l’été, quand la météo est généralement plus agréable. Aussi celui de choisir des chemins simples et bien ombragés pour ne pas fatiguer les enfants et pour éviter les accidents ou les coups de chaleur. Pour les inciter, on peut transformer cette activité dans un jeu pendant lequel ils se sentiront des petits explorateurs. Cela les poussera à répéter cette expérience avec plaisir et, pourquoi pas, à aimer la nature et les excursions.

9. A qui peut-on s’adresser pour trouver des compagnons d’aventure

groupe d'amis

Les excursions organisées par des guides d’excursion professionnels de l’environnement sont la meilleure façon pour commencer. Tout d’abord si vous êtes tous seuls, et aussi pour recevoir des conseils très utiles concernant l’équipement ou la difficulté des sentiers. Un autre bon moyen pour connaître d’autres passionnés du secteur est à travers les excursions organisées par des collectivités qui promeuvent le territoire. Dans ce cas, il s’agit spécifiquement de randonnées de connaissances, ayant le but de faire découvrir le territoire. Pour cette raison, elles sont souvent très simples, mais également intéressantes.

10. Des blogs ou pages de randonnée auxquelles s’abonner sur les réseaux sociaux

Consigli su blog

Le compte de Michele, “hikeandseek” fait absolument partie des pages auxquelles s’abonner sur les réseaux sociaux ainsi de se plonger complètement dans le monde du trekking. Il est très utile de s’abonner aussi aux différentes pages de randonnée de votre région, votre commune, et des associations Pro Loco. Souvent il y en a de spécifiques selon la chaîne de montagnes ou la zone: ce sont les meilleures à consulter pour obtenir des informations sur les conditions des sentiers, des rapports d’éboulements où de la végétation particulièrement haute dans certains points du chemin.

Comme vous pouvez le constater, la randonnée est une activité pour tout le monde: adultes, enfants, experts, débutants. C’est une activité amusante et, surtout, qui fait du bien au corps entier.

Êtes-vous prêts pour parcourir avec nous les sentiers les plus suggestifs de Massa Lubrense?


Michele Palomba

Guide de randonnée locale et collaborateur de la Pro Loco Massa Lubrense



  • -

À la découverte de l’huile de Massa Lubrense

Category:Évidence,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Écrit par Eleonora Aiello, traduit par Francesca Amatruda

La présence des oliviers à Massa Lubrense ne date pas d’hier: la production de l’huile d’olive fait partie de ces traditions qui resistent au temps, en renouvelant chaque année une histoire constituée de parfums, beautés, ainsi qu’un fort lien avec la terre et ses fruits.

D’après le mythe grec, on doit le premier olivier à la déesse Athéna. En effet, les premiers pèlerins qui se rendaient au temple d’Athéna-Minerve, situé sur le promontoire de Punta Campanella, achetaient de l’huile le long de la route pour l’offrir en hommage à la divinité. C’est ce qui témoignent les récipients trouvés sur place et gardés dans le Musée Georges Vallet.

Dès lors, l’olivier n’a plus quitté cette terre: au contraire, il règne sur le territoire et caractérise tout le paysage de la Péninsule de Sorrento. Ce qui rend cet environnement si originel et typique, ce sont les conditions orographiques particulières, le climat typiquement méditerranéen et la nature volcanique du terroir. De même, l’huile qui est produit ici est également unique et typique.

huile: olives

L’huile « Péninsule Sorrentine » AOP

L’Appelation d’Origine Protégée, marquée par le marque AOP (DOP, en Italie) est un label attribué par l’UE aux environnements dont les caractéristiques dépendent et sont étroitement liées au territoire d’origine. Parmi eux, depuis 1998, on peut nommer l’huile extra vierge d’olive AOP (DOP en Italie) Péninsule Sorrentine. Cette reconnaissance prévoit une Réglementation de Production qu’il faut respecter.

Cette huile a des caractéristiques particulières: une couleur jaune avec des reflets verts, une odeur fruitée et d’herbes aromatiques, une saveur douce mais avec des touches amères et piquantes.
L’acidité ne supère jamais la valeur de 0.80%. Elle accompagne bien surtout les grillades de poisson et légumes, qui en exaltent la saveur.

L’huile “Péninsule Sorrentine” AOP s’obtient de la mouture des olives “Minucciola” (disons l’équivalent italien des Olea europaea ‘Bouteillan’) pour au minimum 65%. Ce nom vient des dimensions (petites) de ces olives, qui sont toutefois très abondantes et ont un excellent rendement et qualité. L’olivier à huile est, sans aucun doute, la variété la plus répandue dans la Péninsule de Sorrento.
Elle s’adapte parfaitement au climat de notre territoire et représente, en effet, environ 80% du patrimoine oléicole total.

Huile d'olive avec sa couleur caractéristique

Récolte des olives

La récolte des olives a lieu chaque année entre les mois d’octobre et de décembre. Plus tôt on les recueillit, plus elles vont être amères; au fur et à mesure qu’elles mûrissent, leur saveur deviendra de plus en plus douce.

Outre les grandes entreprises agricoles, beaucoup de familles de Massa Lubrense possèdent de petits ou grands oliviers. La période de la récolte devient donc un moment de rassemblement familial, où un coup de main est précieux et chacun peut contribuer dans son petit.

En premier lieu, on met sous les arbres de grands filets à mailles serrées, de façon qu’on puisse contenir les olives recueillies. Les olives sont enlevées délicatement des branches – manuellement ou à l’aide de petits râteaux. Afin d’être transportées aisément, on place les olives dans de petites caisses. Il faut travailler les olives dans trois jours depuis leur récolte parce qu’elles risquent de s’oxyder et de devenir acides.

Production de l’huile d’olive

Après avoir été défoliées, lavées et séchées au pressoir, les olives passent au procédé de la mouture, qui consiste dans la compression des olives afin d’obtenir une pâte dense et crémeuse, à l’odeur piquant. Ce procédé peut s’effectuer par un pressoir en granit ou mécanique, et dans ce cas-là on parlera de broyage.

Ensuite, on passe à la phase de maxalage pour faire agréger les micro-gouttes d’huile présents dans la pâte, à travers un mélange continuel.

La dernière phase est la pression, et elle peut se faire de deux façons: à chaud ou à froid.

Avec la pression à chaud on utilise des sources de chaleur pour faciliter le prélèvement et le rendement du produit. Avec la pression à froid, au contraire, on a des températures inférieures à 27°C: cela assure la plus haute qualité de l’huile extraite, même si le rendement n’est pas le meilleur.

À la fin de la pression on obtient une huile que l’on pourrait déjà utiliser et manger, même si elle se présente assez trouble. Une fois filtrée et après avoir laissé les résidus se déposer sur le fond, notre huile est prête pour être embouteillée.

Les bouteilles sont en verre foncé, pensé pour protéger l’huile de la lumière et des sources de chaleur. Ainsi, on conserve ses propriétés organoleptiques intactes.

Activités

Chaque année, l’Association Nationale “Città dell’Olio” (Ville de l’huile) organise, en collaboration avec les associations locales, la célèbre “Promenade parmi les Oliviers”, censée faire rétablir le lien entre les citoyens et leur terre.


  • -

Ecoturismo a Massa Lubrense

Category:Événements,Évidence,Excursions,Festivals,Gastronomie,Lieux,Non classifié(e),Voyage Tags : 

di Eleonora Cannone

Sono ormai all’ordine del giorno le questioni « ecologia » e “tutela del territorio”. Già da qualche anno, anche grazie alle mobilitazioni giovanili a difesa dell’ambiente, ognuno di noi è spinto sempre più a chiedersi cosa si possa fare nella vita di tutti i giorni per contribuire alla riuscita di questa buona causa.

E se vi dicessi che è possibile salvaguardare il territorio anche quando si va in vacanza? Ebbene sì, sto parlando dell’ecoturismo, la nuova frontiera dell’ecologia. Si tratta di un modo di viaggiare rispettando l’ambiente naturale, le tradizioni e la cultura di un determinato luogo, e sostenendone la crescita economica. L’obiettivo è quello di rendere la vacanza un piacere non solo per chi viaggia, ma anche per il territorio che si visita.

A proposito di questo, oggi voglio parlarvi dell’ecoturismo a Massa Lubrense: un posto suggestivo, ricco di risorse, da scoprire nel relax assoluto e nel rispetto dell’ambiente!

Sostenere l’economia e il territorio di Massa Lubrense: cosa si può fare

  • ASSAPORARE LA CUCINA LOCALE. Si sa che il modo migliore per conoscere un territorio è attraverso la sua cucina. Qui puoi lasciarti trasportare da antichi sapori e tradizioni culinarie: dall’olio d’oliva al Provolone del Monaco (e non solo), tieniti pronto a vivere un’esperienza gastronomica unica grazie ai nostri prodotti!
  • IMMERGERSI NELLA NATURA INCONTAMINATA. Uno dei fiori all’occhiello del nostro territorio è sicuramente il paesaggio naturale. Grazie all’individuazione di percorsi facilmente percorribili a piedi, durante il soggiorno sarà possibile riscoprire la bellezza della natura, con passeggiate rigeneranti, tra verde e blu.
  • PARTECIPARE A EVENTI E SAGRE. Entra a stretto contatto con gli abitanti del posto e con le loro tradizioni! Sarà anche un’occasione per creare nuovi legami e far nascere nuove amicizie. Vacanza vuol dire anche questo, no? Dai un’occhiata al calendario dei prossimi eventi e delle sagre di paese!
  • TENERSI IN FORMA DIVERTENDOSI. Oltre all’attività di trekking, nel nostro territorio è disponibile anche un servizio di visite guidate in canoa, puoi fare meravigliose immersioni oppure un giro in snorkeling alla Baia di Ieranto e a Marina del Cantone. Sono tutti modi divertenti e salutari per scoprire e vivere uno dei posti più suggestivi del mondo.

Solo tante le opzioni per poter vivere una vacanza indimenticabile, rispettando l’ecosistema e le tradizioni di un determinato ambiente!

In ogni caso, il suggerimento migliore che posso darvi è quello di rivolgervi sempre a realtà locali per i servizi sul territorio: dalle guide, ai transfer, ai tour in barca, eccetera. Questo è sicuramente il modo più diretto per sostenere l’economia locale di un territorio.

Con i consigli di questo articolo spero di esservi stata utile: tutti possiamo sostenere l’economia locale di un territorio anche quando viaggiamo, contribuendo così allo sviluppo di un mondo migliore per noi e per le generazioni future!


  • -
Kayak a Massa Lubrense

5 typologies de voyageurs à Massa Lubrense

Category:Événements,Excursions,Festivals,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Ilaria Panaro, traduit par Francesca Amatruda

Chaque année Massa Lubrense accueille des milliers de touristes provenant du monde entier. Grâce à ses beautés naturelles et à ses éléments distinctifs, ce territoire est capable de satisfaire les différentes exigences de ses voyageurs. Voyons donc comment contenter 5 typologies de voyageurs à Massa Lubrense.

Les voyageurs sportifs

Si vous êtes des passionnés de sport, ce territoire vous offre des solutions très intéressantes. Vous pouvez opter pour le hiking pour passer une journée entière dans la nature, ou faire du trekking sur plusieurs jours. Les amoureux de la mer peuvent faire un tour en kayak, en canoë, mais aussi faire du snorkeling ou du scuba-diving.

Les passionnés d’architecture et de sites culturels

Massa Lubrense est l’endroit parfait aussi pour les intéressés au patrimoine culturel du territoire qu’ils visitent! Ici on pourra admirer des exemples d’architecture religieuse dans l’Ex Cathédrale de Santa Maria delle Grazie à Massa Centro ou l’église de Santa Maria delle Grazie à Sant’Agata sui Due Golfi. On doit mentionner aussi l’église de Gesù Salvatore à Nerano. Il y a de nombreuses tours de garde côtière bâties par les Angevins et les Aragonais. De plus, il est possible de rencontrer des vestiges suivant les chemins du Museo Diffuso.

Les amateurs des festivals

Naturellement, Massa Lubrense sait contenter même ceux qui veulent s’amuser! Il y a d’innombrables festivals, souvent accompagnés de musique, de processions, d’activités amusantes pour les jeunes. On vous signale certaines fête incontournables. Par exemple, la fête de la courgette, qui se tient le deuxième dimanche de juillet dans le bourg d’Acquara; aussi la fête de l’escargot (29 juin à Monticchio). Mais aussi bien la fête de l’aubergine au 15 août dans le bourg de Marina della Lobra. Enfin, la fête du citron, qui se déroule au deuxième weekend de juillet à Massa Centro.
Il y a aussi une célébration très intéressante qui se déroule le premier ou deuxième dimanche de septembre, au pied du Vervece, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie en mer.

Les amants des plages

Les touristes adorent Massa Lubrense en raison de ses attractions. Toutefois, beaucoup d’entre eux ne savent pas qu’ils peuvent y trouver aussi de magnifiques plages. Il y en a pour tous les goûts: si vous désirez aller faire une sortie organisée, Marina della Lobra est parfaite. Pour ceux qui sont à la recherche de plages confortables et équipées, on leur conseille Marina del Cantone et Marina di Puolo. Au contraire, la Baie de Ieranto et le Fjord de Crapolla sont idéaux pour ceux qui recherchent des lieux moins connus et moins encombrés.

Les voyageurs gourmands

Un autre atout de Massa Lubrense est la gastronomie, et les gourmands le savent bien! Il suffit de penser aux mets préparés avec tomates et noix de Sorrento, assaisonnés d’huile extra vierge d’olives AOP. Le fromage à pâte filée Provolone del Monaco est aussi bien connu à niveau international. Puis, pour finir en beauté, il y a les fameux citrons avec lesquels on produit du délicieux liqueur limoncello.

En somme, nous avons réussi à satisfaire 5 différentes typologies de voyageurs à Massa Lubrense. Il ne vous reste que choisir les activités à faire et venir la visiter bientôt!


  • -

Points panoramiques de Massa Lubrense

Category:Évidence,Lieux,Non classifié(e),Voyage Tags : 

écrit par Serena Lobianco, traduit par Francesca Amatruda

Le territoire de Massa Lubrense est à apprécier aussi par le haut, c’est-à-dire des sommets des montagnes et des belvédères. Il y a plein de paysages merveilleux répandus dans le village entier. Pour cette raison, nous avons sélectionné pour vous 5 point panoramiques desquels vous pourrez admirer certains paysages entre les plus beaux de Massa Lubrense. Voyons le classement:

Belvédère de l’Annunziata 

Le petit bourg de l’Annunziata se trouve dans un cadre pittoresque de ce qui était autrefois le centre historique de Massa Lubrense. La première étape est entrer dans le village; une fois arrivés près de l’église de l’Annunziata il y a un petit escalier à monter pour arriver au Belvédère. De ce point-là on verra immédiatement le Golfe de Naples dans sa totalité, de l’île de Capri au Mont Vesuvio.

points panoramiques

Belvédère de Termini

Parmi les points panoramiques de Massa Lubrense, le belvédère de Termini est sûrement un point de rencontre pour les affectionnés à l’île de Capri. En effet, de la petite place de Termini on peut profiter du panorama de l’eau cristalline interrompue par le maquis sempervirent de l’île de Capri. L’île apparaît si proche qu’il semble presque de pouvoir la toucher.

Points panoramiques: belvédère de Termini

Monastère du Deserto

À Sant’Agata sui due Golfi se cache un point panoramique d’exception. En effet, parcourant un chemin boisé on arrive au Monastère du Deserto. Sur sa petite tour on peut admirer le panorama inoubliable des Golfes de Naples et Salerno.

Monte San Costanzo

On peut arriver à la pinède de Monte San Costanzo aussi en voiture, autrement il faut emprunter un sentier de Termini, qui est modérément fatigant. Néanmoins, vos efforts seront récompensés à la vue que ce panorama réserve une fois arrivés à l’église de San Costanzo. Parmi les points panoramiques de Massa Lubrense, celui-ci est bien sûr le plus suggestif car d’ici votre regard ne se focalise pas sur une direction unique mais, au contraire, vous avez a à disposition une vue à 360°.

points panoramiques

Pennino

Le dernier point panoramique de notre classement ne pouvait qu’être le Pennino. Du haut de cette terrasse, l’observateur peut apprécier la vue sur le Golfe de Naples et l’île de Capri, un vrai spectacle de la nature. Au crépuscule, l’atmosphère environnante se teint de nuances particulières, rendant l’expérience très romantique et suggestive.

Pennino, parmi les points panoramiques de Massa centro

Une fois lu cet article, il ne vous reste que venir visiter Massa Lubrense. De cette façon vous ferez l’expérience de ces endroits panoramiques personnellement, mais vous découvrirez aussi ses nombreuses localités touristiques.


  • -
Tramonto Capri

Couchers de soleil spectaculaires à Massa Lubrense

Category:Non classifié(e),Voyage Tags : 

écrit par Angela della Ventura, traduit par Francesca Amatruda

Pour certains, les couchers de soleil sont un spectacle de la nature, il représentent la grandeur et la calme. On peut les admirer dans la tranquillité d’une promenade en solitude ou en compagnie d’un bon livre, assis au bord de la mer. Pour d’autres, au contraire, ils constituent un moment doux et romantique, à partager avec la personne aimée – ou, pourquoi pas, à vivre avec son propre groupe d’amis en sirotant un cocktail rafraîchissant.
Les coins pour admirer ce jeu magique de lumière et couleurs sont nombreux ici, à Massa Lubrense. Dans cet article, on verra les plus suggestifs.

Les meilleurs clichés qui nous ont inspiré constituent une sélection des couchers de soleil les plus beaux publiés sur le réseau social Instagram. Des résidents (et non) ont ainsi voulu saisir la beauté de notre territoire.

Une fenêtre qui donne sur le passé et de laquelle s’ouvre une vue spectaculaire sur l’île de Capri et ses falaises (les “Faraglioni”). Cette photo prise dans la localité Punta Campanella nous offre un ciel aux teintes chaudes et très douces.


Des couleurs intenses, des nuages derrière lesquelles se cache le soleil et un petit belvédère à pic sur la mer: voici le spectacle idyllique que l’on peut admirer du belvédère de la fraction Annunziata. Cet endroit, peu fréquenté et peu connu, est idéal pour ceux qui veulent profiter du coucher du soleil et des sons de la mer.


Le ciel et la mer se mêlent ici dans un des merveilleux couchers de soleil que l’on peut admirer de notre côtière. C’est à Cala di Mitigliano que, chaque soir, le rideau se lève pour nous donner ce spectacle aux couleurs toujours différentes et surprenantes. Imaginez être ici, assis sur les rochers avec vos pieds baignés par les ondes légères.


Bien qu’on ne voie pas le soleil, les couleurs du ciel nous font comprendre que cette photographie a été prise à l’heure du coucher du soleil. En effet, même pendant une excursion vous pourrez admirer ces spectacles de la nature. Plus précisément, on se trouve ici sur le sommet du Monte San Costanzo, avec une vue sublime sur Capri.


Un banc, le bruit de la mer et un panorama duquel jouir dans toute ses nuances: on est sur le belvédère de Termini. On est face à un ciel rougeoyant et à l’île de Capri dans une calme étendue d’eau. Il semble presque de se trouver dans un tableau: c’est exactement la majesté de la nature.


Events Calendar

Évènements en janvier 2023

lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
26 décembre 2022
27 décembre 2022
28 décembre 2022
29 décembre 2022
30 décembre 2022
31 décembre 2022
1 janvier 2023
2 janvier 2023
3 janvier 2023
4 janvier 2023
5 janvier 2023
6 janvier 2023
7 janvier 2023
8 janvier 2023
9 janvier 2023
10 janvier 2023
11 janvier 2023
12 janvier 2023
13 janvier 2023
14 janvier 2023
15 janvier 2023
16 janvier 2023
17 janvier 2023
18 janvier 2023
19 janvier 2023
20 janvier 2023
21 janvier 2023
22 janvier 2023
23 janvier 2023
24 janvier 2023
25 janvier 2023
26 janvier 2023
27 janvier 2023
28 janvier 2023
29 janvier 2023
30 janvier 2023
31 janvier 2023
1 février 2023
2 février 2023
3 février 2023
4 février 2023
5 février 2023