Category Archives: Évidence

  • -

Mythes et légendes sur Massa Lubrense

Category:Culture,Évidence,Lieux,Non classifié(e) Tags : 
écrit par Miriam Russo, traduit par Francesca Amatruda

Le territoire de Massa Lubrense n’est pas seulement entouré par des beautés naturelles, mais aussi de magie et mystères, car ce lieu a été la toile de fond de nombreux mythes et légendes. Pour cette raison nous avons sélectionné pour vous quelques-uns des mythes et légendes les plus célèbres et curieux sur Massa Lubrense.

Le mythe des sirènes

Le mythe des sirènes fait certainement partie des plus célèbres. Il s’agit de figures très particulières, largement présentes dans l’imaginaire collectif et culturel de la Grèce, comme le démontre l’Odyssée-même d’Homère. C’est exactement à l’intérieur de cette narration que l’on retrouve, en effet, des créatures à l’aspect mythique – par moitié des femmes, par moitié des oiseaux ou des poissons – au caractère charmeur et trompeur.

Selon le mythe, le sirènes d’Homère vivaient au niveau des actuels îlots Li Galli, qu’on appelait dans le passé “Sirenuse” – un toponyme dérivant exactement d’elles. D’ici, les sirènes séduisaient les marins avec leurs chants. Charmés par leurs voix, ils s’approchaient dangereusement aux côtes rocheuses, s’écrasant contre ces dernières avec leurs bateaux. Une fois noyés, les sirènes en mangeaient les corps. Ulysse aussi était un marin qui, de retour à Ithaque, devait traverser cette zone. Toutefois, il connaissait bien les talents charmeurs de ces créatures, donc il imposa à ses hommes de l’attacher et de se boucher les oreilles avec de la cire. La légende veut que les sirènes, déçues par leur échec, se jetaient dans la mer, se laissant mourir et se transporter par les ondes.

Mythes et légendes: Li Galli
îlots Li Galli, décor du mythe des sirènes

Le Vervece

“O’ Revece”, c’est-à-dire le Vervece, est un petit et pittoresque rocher de Massa Lubrense. Il s’élève parmi les eaux de Marina della Lobra et fait de toile de fond à l’histoire de deux peintres, Carlo Amalfi et son faux ami, Luigi Blower. Ce dernier provoqua au pauvre Carlo une série infinie de méchancetés, parmi lesquelles même une condamnation injuste à un an de prison. Carlo décida, donc, de se venger: un jour où il y avait un orage, Carlo invita son ami Luigi pour un tour en bateau, étant conscient du fait que son ami ne savait pas nager. L’orage arriva et Luigi, pris de panique, pleurant, demanda à Carlo de la faire débarquer n’importe où c’était possible. Alors Carlo se gara près du Vervece, fit monter son ami sur le rocher et l’abandonna là, lui criant que c’était l’heure de réfléchir sur toute la peine qu’il lui avait causé.
Le matin suivant, Carlo revint au Vervece mais il réalisa qu’il n’y avait plus aucune trace de Luigi. Il se retrouva donc avec le remords d’en avoir causé la mort, et il vécut avec ce remords jusqu’à peu avant sa mort. Sentant que le moment allait arriver, il appela un frère capucin pour se confesser. Après avoir dévoilé le crime qui l’avait tourmenté pendant toute sa vie, Carlo découvrit que le frère était son ami Luigi Blower. Ce jour-là, il avait été sauvé par un bateau d’habitants de Procida; il avait donc retenu la leçon décidant de se retirer dans un couvent pour expier ses péchés. À ce point-là, Carlo put mourir soulagé par la peine qui l’avait perturbé jusqu’alors.

Mythes et légendes: le Vervece
Le Vervece

Les « Janare » de Prete Janche

Une autre légende mystérieuse concernant Massa Lubrense, notamment la localité de Prete Janche, est celle des “janare”. Selon l’imaginaire populaire, la janàra est un monstre féminin, capable de voler, qui se déplace pendant la nuit et qui est présent surtout dans la zone de Nerano.
Auparavant, dans la période entre septembre et novembre, les chasseurs de cailles se rendaient à Prete Janche, un endroit très propice pour la chasse de ces oiseaux, surtout pendant la nuit. La légende raconte que cet endroit fut, cependant, aussi le lieu de rassemblement des janare. En fait, les chasseurs assistaient très souvent à de bizarres phénomènes: pendant la nuit, même quand il y a avait beau temps, se créaient des tourbillons d’air suivis par des sifflets. Selon certains témoignages, lors de certaines occasions apparaissaient aussi de gros et insaisissables volatiles et on entendait de bizarres chants et cris.
Tous ces événements faisaient s’enfuir – et jamais y revenir – n’importe qui essayait seulement de s’approcher de cette zone-là.

La cloche de Punta Campanella

Pendant la désastreuse invasion turque de 1558 à Massa Lubrense et Sorrento, les Sarrasins pillèrent l’église de Sant’Antonio Abate, protecteur de Sorrento.
Parmi les objets précieux qui ont été volés à sont intérieur il y avait aussi une cloche en bronze. Toutefois, quand la flotte quitta Sorrento, une force mystérieuse auprès de Punta Campanella arrêta le bateau qui transportait la cloche, lui empêchant de poursuivre. Les pirates turcs commencèrent à jeter dans la mer une partie des objets volés, dans le but de repartir. Mais ce fut seulement quand ils se débarrassaient de la cloche qu’ils réussirent dans leurs intentions. Depuis lors, d’après la légende, chaque 14 février – jour où l’on fête le Saint Patron – on entend le son de la cloche de Punta Campanella du fond de la mer.

Punta Campanella
Punta Campanella

Voici une petite partie des fantastiques histoires et légendes qui concernent Massa Lubrense. C’est donc une occasion de plus pour se laisser guider et transporter dans la découverte des milliers de facettes qui caractérisent ce territoire magique.


  • -

À la découverte de l’huile de Massa Lubrense

Category:Évidence,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Écrit par Eleonora Aiello, traduit par Francesca Amatruda

La présence des oliviers à Massa Lubrense ne date pas d’hier: la production de l’huile d’olive fait partie de ces traditions qui resistent au temps, en renouvelant chaque année une histoire constituée de parfums, beautés, ainsi qu’un fort lien avec la terre et ses fruits.

D’après le mythe grec, on doit le premier olivier à la déesse Athéna. En effet, les premiers pèlerins qui se rendaient au temple d’Athéna-Minerve, situé sur le promontoire de Punta Campanella, achetaient de l’huile le long de la route pour l’offrir en hommage à la divinité. C’est ce qui témoignent les récipients trouvés sur place et gardés dans le Musée Georges Vallet.

Dès lors, l’olivier n’a plus quitté cette terre: au contraire, il règne sur le territoire et caractérise tout le paysage de la Péninsule de Sorrento. Ce qui rend cet environnement si originel et typique, ce sont les conditions orographiques particulières, le climat typiquement méditerranéen et la nature volcanique du terroir. De même, l’huile qui est produit ici est également unique et typique.

huile: olives

L’huile « Péninsule Sorrentine » AOP

L’Appelation d’Origine Protégée, marquée par le marque AOP (DOP, en Italie) est un label attribué par l’UE aux environnements dont les caractéristiques dépendent et sont étroitement liées au territoire d’origine. Parmi eux, depuis 1998, on peut nommer l’huile extra vierge d’olive AOP (DOP en Italie) Péninsule Sorrentine. Cette reconnaissance prévoit une Réglementation de Production qu’il faut respecter.

Cette huile a des caractéristiques particulières: une couleur jaune avec des reflets verts, une odeur fruitée et d’herbes aromatiques, une saveur douce mais avec des touches amères et piquantes.
L’acidité ne supère jamais la valeur de 0.80%. Elle accompagne bien surtout les grillades de poisson et légumes, qui en exaltent la saveur.

L’huile “Péninsule Sorrentine” AOP s’obtient de la mouture des olives “Minucciola” (disons l’équivalent italien des Olea europaea ‘Bouteillan’) pour au minimum 65%. Ce nom vient des dimensions (petites) de ces olives, qui sont toutefois très abondantes et ont un excellent rendement et qualité. L’olivier à huile est, sans aucun doute, la variété la plus répandue dans la Péninsule de Sorrento.
Elle s’adapte parfaitement au climat de notre territoire et représente, en effet, environ 80% du patrimoine oléicole total.

Huile d'olive avec sa couleur caractéristique

Récolte des olives

La récolte des olives a lieu chaque année entre les mois d’octobre et de décembre. Plus tôt on les recueillit, plus elles vont être amères; au fur et à mesure qu’elles mûrissent, leur saveur deviendra de plus en plus douce.

Outre les grandes entreprises agricoles, beaucoup de familles de Massa Lubrense possèdent de petits ou grands oliviers. La période de la récolte devient donc un moment de rassemblement familial, où un coup de main est précieux et chacun peut contribuer dans son petit.

En premier lieu, on met sous les arbres de grands filets à mailles serrées, de façon qu’on puisse contenir les olives recueillies. Les olives sont enlevées délicatement des branches – manuellement ou à l’aide de petits râteaux. Afin d’être transportées aisément, on place les olives dans de petites caisses. Il faut travailler les olives dans trois jours depuis leur récolte parce qu’elles risquent de s’oxyder et de devenir acides.

Production de l’huile d’olive

Après avoir été défoliées, lavées et séchées au pressoir, les olives passent au procédé de la mouture, qui consiste dans la compression des olives afin d’obtenir une pâte dense et crémeuse, à l’odeur piquant. Ce procédé peut s’effectuer par un pressoir en granit ou mécanique, et dans ce cas-là on parlera de broyage.

Ensuite, on passe à la phase de maxalage pour faire agréger les micro-gouttes d’huile présents dans la pâte, à travers un mélange continuel.

La dernière phase est la pression, et elle peut se faire de deux façons: à chaud ou à froid.

Avec la pression à chaud on utilise des sources de chaleur pour faciliter le prélèvement et le rendement du produit. Avec la pression à froid, au contraire, on a des températures inférieures à 27°C: cela assure la plus haute qualité de l’huile extraite, même si le rendement n’est pas le meilleur.

À la fin de la pression on obtient une huile que l’on pourrait déjà utiliser et manger, même si elle se présente assez trouble. Une fois filtrée et après avoir laissé les résidus se déposer sur le fond, notre huile est prête pour être embouteillée.

Les bouteilles sont en verre foncé, pensé pour protéger l’huile de la lumière et des sources de chaleur. Ainsi, on conserve ses propriétés organoleptiques intactes.

Activités

Chaque année, l’Association Nationale “Città dell’Olio” (Ville de l’huile) organise, en collaboration avec les associations locales, la célèbre “Promenade parmi les Oliviers”, censée faire rétablir le lien entre les citoyens et leur terre.


  • -

Ecoturismo a Massa Lubrense

Category:Événements,Évidence,Excursions,Festivals,Gastronomie,Lieux,Non classifié(e),Voyage Tags : 

di Eleonora Cannone

Sono ormai all’ordine del giorno le questioni « ecologia » e “tutela del territorio”. Già da qualche anno, anche grazie alle mobilitazioni giovanili a difesa dell’ambiente, ognuno di noi è spinto sempre più a chiedersi cosa si possa fare nella vita di tutti i giorni per contribuire alla riuscita di questa buona causa.

E se vi dicessi che è possibile salvaguardare il territorio anche quando si va in vacanza? Ebbene sì, sto parlando dell’ecoturismo, la nuova frontiera dell’ecologia. Si tratta di un modo di viaggiare rispettando l’ambiente naturale, le tradizioni e la cultura di un determinato luogo, e sostenendone la crescita economica. L’obiettivo è quello di rendere la vacanza un piacere non solo per chi viaggia, ma anche per il territorio che si visita.

A proposito di questo, oggi voglio parlarvi dell’ecoturismo a Massa Lubrense: un posto suggestivo, ricco di risorse, da scoprire nel relax assoluto e nel rispetto dell’ambiente!

Sostenere l’economia e il territorio di Massa Lubrense: cosa si può fare

  • ASSAPORARE LA CUCINA LOCALE. Si sa che il modo migliore per conoscere un territorio è attraverso la sua cucina. Qui puoi lasciarti trasportare da antichi sapori e tradizioni culinarie: dall’olio d’oliva al Provolone del Monaco (e non solo), tieniti pronto a vivere un’esperienza gastronomica unica grazie ai nostri prodotti!
  • IMMERGERSI NELLA NATURA INCONTAMINATA. Uno dei fiori all’occhiello del nostro territorio è sicuramente il paesaggio naturale. Grazie all’individuazione di percorsi facilmente percorribili a piedi, durante il soggiorno sarà possibile riscoprire la bellezza della natura, con passeggiate rigeneranti, tra verde e blu.
  • PARTECIPARE A EVENTI E SAGRE. Entra a stretto contatto con gli abitanti del posto e con le loro tradizioni! Sarà anche un’occasione per creare nuovi legami e far nascere nuove amicizie. Vacanza vuol dire anche questo, no? Dai un’occhiata al calendario dei prossimi eventi e delle sagre di paese!
  • TENERSI IN FORMA DIVERTENDOSI. Oltre all’attività di trekking, nel nostro territorio è disponibile anche un servizio di visite guidate in canoa, puoi fare meravigliose immersioni oppure un giro in snorkeling alla Baia di Ieranto e a Marina del Cantone. Sono tutti modi divertenti e salutari per scoprire e vivere uno dei posti più suggestivi del mondo.

Solo tante le opzioni per poter vivere una vacanza indimenticabile, rispettando l’ecosistema e le tradizioni di un determinato ambiente!

In ogni caso, il suggerimento migliore che posso darvi è quello di rivolgervi sempre a realtà locali per i servizi sul territorio: dalle guide, ai transfer, ai tour in barca, eccetera. Questo è sicuramente il modo più diretto per sostenere l’economia locale di un territorio.

Con i consigli di questo articolo spero di esservi stata utile: tutti possiamo sostenere l’economia locale di un territorio anche quando viaggiamo, contribuendo così allo sviluppo di un mondo migliore per noi e per le generazioni future!


  • -

Points panoramiques de Massa Lubrense

Category:Évidence,Lieux,Non classifié(e),Voyage Tags : 

écrit par Serena Lobianco, traduit par Francesca Amatruda

Le territoire de Massa Lubrense est à apprécier aussi par le haut, c’est-à-dire des sommets des montagnes et des belvédères. Il y a plein de paysages merveilleux répandus dans le village entier. Pour cette raison, nous avons sélectionné pour vous 5 point panoramiques desquels vous pourrez admirer certains paysages entre les plus beaux de Massa Lubrense. Voyons le classement:

Belvédère de l’Annunziata 

Le petit bourg de l’Annunziata se trouve dans un cadre pittoresque de ce qui était autrefois le centre historique de Massa Lubrense. La première étape est entrer dans le village; une fois arrivés près de l’église de l’Annunziata il y a un petit escalier à monter pour arriver au Belvédère. De ce point-là on verra immédiatement le Golfe de Naples dans sa totalité, de l’île de Capri au Mont Vesuvio.

points panoramiques

Belvédère de Termini

Parmi les points panoramiques de Massa Lubrense, le belvédère de Termini est sûrement un point de rencontre pour les affectionnés à l’île de Capri. En effet, de la petite place de Termini on peut profiter du panorama de l’eau cristalline interrompue par le maquis sempervirent de l’île de Capri. L’île apparaît si proche qu’il semble presque de pouvoir la toucher.

Points panoramiques: belvédère de Termini

Monastère du Deserto

À Sant’Agata sui due Golfi se cache un point panoramique d’exception. En effet, parcourant un chemin boisé on arrive au Monastère du Deserto. Sur sa petite tour on peut admirer le panorama inoubliable des Golfes de Naples et Salerno.

Monte San Costanzo

On peut arriver à la pinède de Monte San Costanzo aussi en voiture, autrement il faut emprunter un sentier de Termini, qui est modérément fatigant. Néanmoins, vos efforts seront récompensés à la vue que ce panorama réserve une fois arrivés à l’église de San Costanzo. Parmi les points panoramiques de Massa Lubrense, celui-ci est bien sûr le plus suggestif car d’ici votre regard ne se focalise pas sur une direction unique mais, au contraire, vous avez a à disposition une vue à 360°.

points panoramiques

Pennino

Le dernier point panoramique de notre classement ne pouvait qu’être le Pennino. Du haut de cette terrasse, l’observateur peut apprécier la vue sur le Golfe de Naples et l’île de Capri, un vrai spectacle de la nature. Au crépuscule, l’atmosphère environnante se teint de nuances particulières, rendant l’expérience très romantique et suggestive.

Pennino, parmi les points panoramiques de Massa centro

Une fois lu cet article, il ne vous reste que venir visiter Massa Lubrense. De cette façon vous ferez l’expérience de ces endroits panoramiques personnellement, mais vous découvrirez aussi ses nombreuses localités touristiques.


  • -

Hiking pour les enfants : les Goûters Itinérants de Lucia Sessa

Category:Évidence,Excursions,Non classifié(e),Voyage Tags : 

de Miriam Russo

De nos jours, le hiking est une activité très populaire. Il se base sur la marche le long de parcours immergés dans la nature, généralement en montagne, dans le but d’explorer et de découvrir le territoire, le vivant ainsi, encore plus de près. Non seulement ce type d’excursion est répandu dans les zones de Massa Lubrense, mais il est encore élargi grâce à des propositions et des événements pour petits et grands. En particulier, ces derniers peuvent aborder cette activité passionnante et, en même temps, apprendre à connaître le territoire. À cet égard, l’un des projets les plus chanceux est « Goûters Itinérants« , organisé par Lucia Sessa pour le Pro Loco Massa Lubrense, auquel nous avons posé quelques questions pour en savoir plus sur le hiking pour les enfants.

Qu’est-ce que le hiking et pourquoi c’est une activité idéale pour tous les âges

En général, le hiking est l’activité de la marche, qui diffère du trekking en termes de durée : alors que le trekking (qui est également très populaire à Massa Lubrense) comprend des itinéraires et des excursions répartis sur plusieurs jours, le hiking se déroule sur une journée. Par ailleurs, le hiking est une activité davantage axée sur l’aspect moteur et se vit donc avant tout comme une activité sportive. En l’élargissant aux enfants, il s’assure qu’eux aussi soient en mouvement et, en même temps, curieux de découvrir le territoire.
Il est idéal pour tout le monde car, grâce à sa courte durée, il permet même aux plus petits de bouger sans trop d’effort. De plus, comme l’a souligné Lucia Sessa, cela aide à retrouver une bonne haleine, ce qui a de grandes et positives rétroactions sur la condition physique et psychologique des marcheurs.

Hiking pour les enfants: Groupe de garçons des Goûters Itinérants

Règles de l’hiking reproposées aux enfants

Bien qu’il s’agisse d’une activité gratuite, même la randonnée a ses règles, fondées avant tout sur le respect de la nature environnante et des autres. Pour cette raison, lors des parcours les enfants sont invités à se taire et/ou à s’arrêter en certains points, afin de respecter le rythme commun et de prendre le temps de respirer et d’observer ce qui les entoure. Une autre indication fondamentale est donc de suivre et d’écouter attentivement le guide qui, en plus de décrire les détails intéressants le long du parcours, indique les dangers.

Garçons des Goûters Itinérants en route

Les « Goûters Itinérants »

Il s’agit d’un projet né dans le but de créer des activités spécialement pour les enfants en été. Depuis le début, l’intention était double : activité physique d’une part et connaissance du territoire de l’autre. Au fil du temps, grâce aux retours positifs obtenus, Lucia Sessa et son équipe ont pu diversifier leur proposition. Ils ont également choisi des tronçons plus longs qui les ont conduits dans des fermes où les enfants pouvaient rester en contact avec les animaux ou même en apprendre davantage sur la production laitière locale. À la base, il y a toujours une volonté d’engagement envers les jeunes à qui sont confiées de véritables activités pratiques. Dans certaines expériences, par exemple, ils ont pu découvrir des endroits particuliers et voir de près le déroulement des anciens métiers.
De plus, au moment du goûter, les enfants se voient proposer des produits bio locaux, avec l’intention de prendre également soin de l’alimentation, autre règle fondamentale de l’hiking.

Hiking pour les enfants : activités de connaissance et découverte dans des agritourismes prévus par le projet "Goûters Itinérants"

Premières réactions et approches

La première réponse au projet a été sans aucun doute positive et proactive : les enfants ont vu dans les Goûters une occasion de partage et une façon d’être ensemble à la fin de l’école. Dans le même temps, les parents ont également pris plaisir à découvrir des caractéristiques du lieu dont, dans l’habitude frénétique de la vie quotidienne, ils ne se rendaient même pas compte. Au fil du temps, bien sûr, cela a mûri une volonté de plus en plus grande de participation qui a rendu le projet affirmé et fondamental pour le territoire.

Activités et jeux pour les enfants des Goûters Itinérants

Les tranches d’âge pour l’hiking

La randonnée est vraiment une activité à la portée de tous : les enfants qui participent aux sentiers des Goûters Itinérants, en fait, ont à partir de 5 ans. En cas d’itinéraires plus difficiles, la tranche d’âge peut augmenter, mais de base reste une activité indiquée pour tous les âges. Il y a, en effet, une sélection minutieuse des parcours, avec l’idéal fondateur de l’inclusion maximale. Pour cette raison, sont proposés des sentiers qui sont accessibles également aux participants handicapés, leur donnant la possibilité d’adhérer aux Goûters et de profiter à la fois de l’hiking en tant que tel et de la découverte du territoire. En effet, l’hiking dans la région se pratique en impliquant et parcourant tous les hameaux de Massa. Par conséquent, sont organisés des itinéraires et des chemins qui touchent différentes zones du lieu afin de créer encore plus de collectivités et de connaissances.

Hiking pour les enfants : groupe de petits et grands en chemin

Toutes ces caractéristiques – et la manière dont Lucia Sessa et le projet des Goûters Itinérants en sont devenus les porte-parole – font de l’hiking une activité unique que tout le monde, adultes et enfants, devrait essayer. L’invitation est de découvrir ce que signifie vraiment s’immerger dans la nature, découvrir le territoire de Massa Lubrense et soi-même.


  • -

5 plats incontournables de la cuisine locale

Category:Culture,Évidence,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Miriam Russo, traduit par Francesca Amatruda

La cuisine est sans aucun doute l’un des points forts de ce territoire. En effet, grâce à sa grande variété de produits, elle réussit à satisfaire tous les palais, en offrant une expérience unique et irrépétible. De suite vous pourrez découvrir 5 mets immanquables appartenant à la cuisine locale. On vous conseille de les déguster particulièrement après avoir exploré les suggestifs paysages de Massa Lubrense.

zeppoline di alghe: de petits beignets salés frits avec des algues à l'intérieur

Les « zeppoline » aux algues

L’entrée parfaite pour commencer cette découverte de la gastronomie locale sont les “zeppoline” aux algues: il s’agit de petits beignets salés frites auxquels on ajoute des algues provenant de la mer. Cette alliance transmet une très bonne odeur de mer, si caractéristique et délicieuse. On se réfère à ce pétrissage comme “pasta cresciuta”, qui indique en napolitain la pâte levée. La simplicité de ce plat le rend adapté pour chaque occasion et goût personnel.

L'un des 5 plats immanquables de la cuisine locale: spaghettis à la Nerano

Spaghettis à la Nerano

Ces spaghettis sont presque un symbole de ce territoire: il s’agit d’un grand classique de la tradition culinaire napolitaine, ainsi qu’un plat principal qui prend son nom de la fraction homonyme de Massa Lubrense. Ils se constituent de courgettes, d’abord frites et ensuite unies au basilic, et du fromage provolone. Il y a aussi des versions avec du beurre et de la caciotta. Dans ce cas également, un plat très simple mais délicieux.

Plats: les ravioli

Raviolis à la caprese

En alternative, les raviolis à la caprese sont un autre plat excellent, rendu complet et savoureux par l’union de basilic, mozzarella filante et tomates. Grace à ce mets si simple mais au même temps si appétissant vous apporterez à la table tradition et goût, tout en satisfaisant les palais les plus difficiles.

Plats immanquables: espadon grillé à la braise, assaisonné d'huile, sel, citron et  feuilles de laurier.

Espadon à la braise

Le quatrième sur nos 5 plats immanquables est l’espadon grillé. Ce poisson fait partie des seconds plats les plus exquis de la tradition. L’espadon a une saveur intense et agréable au palais, exaltée par une marinade d’huile d’olive, jus de citron, ail et persil. D’ailleurs, la cuisson à la braise va exalter d’autant plus la bonne odeur et les saveurs de cette recette simple mais à la fois très bon. Certainement l’un des plats que l’on conseille de plus.

Plats immanquables: portion individuelle de "delizia al limone".

« Delizia al limone », un gâteau à la crème de citron

Vous pouvez conclure ce déjeuner sous le signe du bon manger et de la tradition avec l’immanquable “delizia al limone” (littéralement: délice au citron). Il s’agit d’un gâteau délicat (grâce à la crème du liqueur limoncello) mais au même temps décis, trait distinctif des citrons qui le composent. Ces derniers ont un effet à la fois rafraîchissant et nettoyant pour le palais, sans renoncer au goût. Le fondement de ce gateau parfait est un moelleuse génoise.


Voilà un petit morceau de ce que Massa Lubrense vous peut offrir en matière de territoire et cuisine. Grace à ce menu hypothétique vous pourrez mieux connaître ses produits et, au même temps, ses racines. Il s’agit de la rencontre parfaite entre les délices et l’histoire de Massa Lubrense, dont tout le monde devrait pouvoir bénéficier.


  • -

Sagre: des fêtes pour découvrir le territoire

Category:Événements,Évidence,Festivals,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Claudia Fontana, traduit par Francesca Amatruda

Ce sont des fêtes populaires locales qui, d’habitude, sont liées à une festivité religieuse, souvent censées célébrer un saint. Dans la plupart des cas, les « sagre » sont animées par de la musique et des activités ludiques; l’offre gastronomique est, néanmoins, toujours présente. Pendant l’année, plusieurs foires ou festivals ont lieu à Massa Lubrense et on peut y déguster les meilleurs produits de notre territoire.

Le festival de la courgette

Cette fête a lieu le deuxième dimanche de juillet dans le bourg de Acquara pour célébrer le saint patron du village, c’est-à-dire Saint Vito. En réalité on célèbre Saint Vito le 15 juin, mais il est d’habitude d’organiser ce festival en juillet.
Le moment le plus important est bien sûr la procession qui parcourt le bourg entier. Parmi les repas que l’on peut manger il y a beaucoup d’entre eux qui sont à base de courgettes, comme la célèbre parmigiana et les spaghettis à la Nerano.

Fêtes et sagre à Massa Lubrense: citrons

La fête du citron

La fête du citron est certainement l’une des « sagre » les plus fameuses du territoire. Elle se passe au mois de juillet et est dédiée à l’un des produits typiques de notre territoire: le citron. Ici on peut déguster des plats et des spécialités à base de citron, comme le sorbet et le risotto, et on peut essayer ici même le célèbre liqueur limoncello.

La fête de l’escargot

Cette fête, qui se déroule le 29 juin à Monticchio, est aussi très connue et appréciée. Cet évènement est lié à la fête de Saint Pierre. Il commence avec une longue procession suivie par la fanfare de Massa Lubrense. Pendant cette foire, en dehors d’agréables spectacles musicaux et activités pour les jeunes, on peut goûter des escargots cuisinés des manières les plus variées.

Parmi les sagre, celle de la pomme de terre aussi

Née pour célébrer Saint Costanzo dans le bourg de Termini, la fête de la pomme de terre se déroule pendant un week-end pendant le mois de juillet. Le produit principal est la pomme de terre, qui est à la base de tous les plats, des premiers plats jusqu’au dessert. Parmi les spécialités on rappelle les crocchè, les raviolis de pommes de terre et les graffe napolitaines.

Le festival de la tomate

On la célèbre pendant le premier week-end d’août dans le bourg de Torca, lors des célébrations pour la patronne Sainte Anna. Comme pour le festival de la courgette, dans ce cas aussi le jour festif de la sainte est prévue pour un jour différent, c’est-à-dire le 26 juillet. Il est possible de déguster la tomate dans beaucoup de recettes traditionnelles et non, toujours avec un joyeux accompagnement musical et beaucoup d’amusement.

La mozzarella fiordilatte présente aussi dans les sagre

Lors de la fête patronale du SS. Salvatore, le 6 août, a lieu le festival de la mozzarella fiordilatte dans le bourg de Schiazzano. Le protagoniste ici est le fiordilatte, l’un des produits typiques de Massa Lubrense, mais au cours de ce festival on peut manger aussi le célèbre Provolone del Monaco et une grande variété de fromages locaux.

La fête de l’aubergine

Cette fête est prévue chaque 15 août dans le bourg de Marina della Lobra pour célébrer la Madonna dell’Assunta (Assomption de la Vierge). Au sein de cette festivité religieuse, il y a une procession en bateau jusqu’au rocher du Vervece. Le soir, puis, on peut savourer des plats locaux à base d’aubergines, notamment les aubergines au chocolat.


  • -

Le printemps à Massa Lubrense

Category:Évidence,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Eleonora Aiello, traduit par Francesca Amatruda

Le printemps à Massa Lubrense est l’une des meilleures périodes pour se promener, se détendre et profiter du plein air.

Le si attendu printemps éloigne le froid et le pluie typiques de l’hiver, mais rend aussi Massa Lubrense un lieu encore meilleur pour les nombreuses activités que l’on peut y programmer pendant cette saison.

Les températures, enfin, augmentent et le soleil commence à nous réchauffer. De 6°C à 12°C, elles se situent à ce moment-là entre 10°C et 25°C.

On peut profiter de merveilleuses journées de printemps à Massa Lubrense, plongées dans la calme totale, car les plages et les lieux plus touristiques ne sont pas trop encombrés.

Le printemps est aussi la saison parfaite pour les randonneurs et le trekking: en effet, le climat est idéal pour se promener et aller découvrir des lieux magnifiques. La nature s’épanouit de nouveau et les panoramas se remplissent des couleurs de la floraison.

Massa Lubrense en avril

Température moyenne: 15°C (59°F)

Température moyenne de la mer: 16°C (61°F)

Après le changement d’heure, on peut bénéficier de plus d’heures de lumière en avril. En effet, les journées deviennent plus longues et le coucher du soleil passe de 19:20 environ (au mois de mars) jusqu’à 20:00.

Il y a beaucoup d’activités à faire avec cette bonne météo: par exemple, aller voir les centres historiques, faire de longues promenades dans la nature, se détendre en plein air, etc.

Massa Lubrense en mai

Température moyenne: 19°C (66°F)

Température moyenne de la mer: 19°C (66°F)

On porte de nouveau des vêtements légers, on a envie de rester en dehors, et donc les tables des terrasses des cafés se remplissent au fur et à mesure. Se promener est très agréable, aussi bien dans la nature que dans le centre-ville. Il y a plus de monde dans les rues, mais sans de la véritable foule.

Les plus téméraires et les moins frileux peuvent déjà se baigner, lorsque le soleil et les températures le permettent. Les merveilleuses plages de Massa Lubrense seront presque complètement libres à cette période-là!

Massa Lubrense en juin

Température moyenne: 24°C (75°F)

Température moyenne de la mer: 23°C (73°F)

Les températures augmentent et on peut finalement profiter d’un mois sous le signe du soleil et de la mer. C’est le moment juste pour faire un tour en bateau ou en canoë, faire des plongées et du snorkeling.

Un bel plongeon est une récompense bien méritée pour les promenades dans la Baie de Ieranto ou le Fjord de Crapolla. Le rendez-vous pour le coucher du soleil est à 20:30 sur les points panoramiques de Massa Lubrense.

Sources pour les données météorologiques:

La météo à Massa Lubrense >> ILMETEO.it

Températures des eaux marines à Massa Lubrense aujourd’hui | Italie (seatemperature.info)


  • -

Les tours sarrasines à Massa Lubrense

Category:Évidence,Non classifié(e) Tags : 

écrit par Eleonora Aiello, traduit par Francesca Amatruda

Le territoire de Massa Lubrense est parsemé de tours de guet côtières, les si-nommées “Tours sarrasines”. Elles témoignent un système de surveillance et de défense visant à protéger la population des incursions des corsaires.

Histoire

Les tours de guet présentes sur le territoire de Massa Lubrense furent édifiées dans des périodes différentes. On a commencé pendant la période de l’invasion Longobarde-Normande (IX siècle), sous les Angevins (1266-1442) qui furent les premiers à concevoir un véritable système de défense, et avec les Aragonais (1442-1503) qui ont continué l’œuvre.

Les pirates sarrasins commencèrent d’attaquer nos côtes au cours du IX siècle. Ils ont pillé et détruit les villages avec une férocité inouïe, ils enlevaient hommes, femmes et enfants pour les vendre en tant qu’esclaves.

En 1500, les incursions des pirates sarrasins, barbares et turcs devinrent plus fréquentes. Les corsaires attaquaient les navires marchands dans la mer Méditerranée, mais débarquaient aussi sur les plages et poussaient vers l’intérieur à la recherche de villages à dévaliser et chrétiens à attraper.

On doit nommer l’attaque subie par Cetara (1534), le massacre de Conca dei Marini (1543), l’invasion turque à Massa Lubrense et Sorrento (1558) et l’invasion turque à Vietri (1587). Ce furent parmi les incursions les plus cruentées ayant eu lieu dans la Péninsule de Sorrento et la Côtière Amalfitaine.

Ce fut pour cette raison que les forteresses côtières devinrent de plus en plus nécessaires. En effet, c’est dans la période du vice-royaume espagnol qu’on a construit la plupart des tours encore présentes aujourd’hui. En 1563 Don Parfan de Ribera, Duc d’Alcalà, promulgua un édit imposant la construction de tours côtières, gardées par des militaires, sur toutes les côtes du Règne de Naples.

Toutefois, ce grand projet ne fut jamais complété à cause du manque de fonds et pour le déclenchement de la Bataille de Lepanto, qui déroba de nombreuses galères à la flotte turque. Les tours perdirent au fur et à mesure leur importance stratégique et furent utilisées pour d’autres finalités.

Tours sarrasines
Tour de Crapolla – Photographie de Giovanni Gargiulo

Caractéristiques

Les tours remontant à l’époque angevine étaient à plan cylindrique, hautes, au briquetage pas trop épais et avaient une fonction principalement de garde. Elles signalaient l’arrivée des pirates par des feux ou des signaux de fumée: ainsi, on alertait la population d’aller chercher refuge dans les bois, dans les grottes ou les forteresses.

Les attaques devenant plus intenses, fut-il nécessaire de rendre les tours plus résistantes et massives. On a préféré un plan de forme carrée, avec un briquetage majeur sur le côté extérieur. Une première série de tours de guet fut lentement remplacée par des tours de défense, munies de canons et gardées par un corps de garde.

Le système de défense exigeait que chaque tour fût construite dans un endroit tel pour être visible de la tour la plus proche. Ainsi les signalisations de danger pouvaient être plus rapides et efficaces.

Le passage d’une forme à l’autre fut marqué par l’introduction de l’artillerie, qui rendit indispensable le changement de telles fortifications. L’artillerie ne se trouvait pas à l’intérieur de la tour car les gaz et les fumées émanés par les armes pouvaient la compromettre vu le manque de saturation. La tour à base carrée résultait plus fonctionnelle par rapport à celle cylindrique parce qu’elle permettait aussi de garder plus d’armes.

Tour Minerva – Photographie de Giovanni Gargiulo

Qu’est-ce qu’il en reste aujourd’hui?

Beaucoup de témoignages de ces anciennes structures défensives de la péninsule sorrentine ont survécu. Certaines d’entre elles ne sont que des vestiges à cause du manque de maintenance. D’autres, en revanche, ont été adaptées aux usages les plus variés après avoir reçu des interventions de récupération.

Tours sarrasines

Les tours principales

Neuf tours existent encore à Massa Lubrense: le long du côté napolitain de la côte de Massa Lubrense il y a les tours de Capo di Massa, Capo Corbo, San Lorenzo, Fossa di Papa et Minerva. Les autres – Montalto, Nerano, Recommone et Crapolla – se trouvent, en revanche, sur le côté de Salerno.

Massa Lubrense est pleine de structures défensives internes, bâties sur les collines: par exemple, les maisons-tours, dressées principalement par des particuliers. Mais aussi le “Torrione”: il s’agit d’une structure édifiée pour défendre l’ex collège des Jésuites. La population a continué d’employer les tours même après les incursions sarrasines. Tour Turbolo, dans le bourg de l’Annunziata, par exemple, fut le siège du Preteur sur gage (“Monte dei Pegni”) au XVII siècle; la Tour Ghezi, auprès de Sant’Agata sui due Golfi, fut un abri pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Cartographie des tours sur la côte de Massa Lubrense


  • -

Les produits typiques de Massa Lubrense

Category:Évidence,Festivals,Gastronomie,Non classifié(e) Tags : 

Écrit par Claudia Fontana, traduit par Francesca Amatruda

Le climat doux et la fertilité des terroirs de Massa Lubrense rendent cet endroit très riche et unique vu les biens qu’on y produit. On cultive ici, depuis l’antiquité, des fruits très savoureux, des céréales, mais surtout l’huile et le vin. Ce dernière était de très bonne qualité et même “léger et bénéfique pour les infirmes”, selon l’historien Cesare Capaccio, vécu dans le Règne de Naples entre le XVI et le XVII siècle.
À présent, les citoyens et les touristes apprécient beaucoup les tomates, l’huile, les fromages, les pommes et les citrons de Massa.

Tomates et huile

La tomate de Massa est d’une couleur rouge intense et se marie parfaitement avec la mozzarella fiordilatte. Si on l’assaisonne avec de l’huile extra vierge d’olive et une feuille de basilic frais, on obtient la célèbre “caprese”. C’est une délice qui satisfait même les palais les plus raffinés. La culture des tomates remonte au début du XX siècle quand, portant les citrons en Amérique, les marins locaux en ont importé les semences.

L’huile extra vierge d’olive, faisant partie lui aussi des produits locaux, vient des olives des merveilleux oliviers donnant vers la mer. Sa culture remonte à des époques très anciennes: les pèlerins, qui emmenaient l’huile en cadeau à la déesse Minerve dans un sanctuaire à Massa dédié à elle, considéraient la déesse comme l’inventeuse des olives et de l’huile. Sa couleur est jaune, tendant au vert, fluide, équilibré et doux, pas beaucoup acide.

Produits laitiers et fruits

La mozzarella fiordilatte et le Provolone del Monaco sont des spécialités à trouver dans beaucoup de fermes laitières de la zone. Ce dernier est produit depuis 1700 et on l’obtient avec une caillée plus cuite que le fromage caciocavallo. L’affinage est lent en on n’y ajoute aucun ferment ni agent de conservation. Beaucoup d’entreprises traitant le Provolone del Monaco ont formé un Consortium de Protection entre les territoires de Vico Equense et Massa Lubrense, portant ce produit à l’attention nationale et internationale.

Un autre parmi les produits de cette terre est la célèbre pomme “limoncella” (litt. citronnelle), d’origine ancienne. Ce type de pomme est lié principalement à la fraction de Sant’Agata sui due Golfi. On l’appelle de cette façon en raison de sa senteur un peu aigre, qui fait penser aux agrumes. On l’utilise souvent pour préparer des confitures et des tartes.

Mais c’est bien sûr le citron, le prince des agrumes, que l’on reconnaît comme le produit le plus fameux de Massa Lubrense. Il a une pulpe jaune et est riche en huiles essentiels et vitamine C. Au cours de la renommée Fête du Citron, qui a lieu chaque année aux mois d’été dans le centre de Massa, le citron est utilisé dans milliers de façons: de l’entrée au gâteau, sur la pizza et avec les fromages. Son jus abondant et son écorce fine et riche en odeur en font le produit idéal pour le granité et le célèbre liqueur limoncello.


Events Calendar

Évènements en février 2023

lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
30 janvier 2023
31 janvier 2023
1 février 2023
2 février 2023
3 février 2023
4 février 2023
5 février 2023
6 février 2023
7 février 2023
8 février 2023
9 février 2023
10 février 2023
11 février 2023
12 février 2023
13 février 2023
14 février 2023
15 février 2023
16 février 2023
17 février 2023
18 février 2023
19 février 2023
20 février 2023
21 février 2023
22 février 2023
23 février 2023
24 février 2023
25 février 2023
26 février 2023
27 février 2023
28 février 2023
1 mars 2023
2 mars 2023
3 mars 2023
4 mars 2023
5 mars 2023